Banniere Festival Alpe d'huez 2023

INTERVIEW

UN SECRET

Questions à Patrick Buel:
Est ce que chanter la période d’entre deux guerres et jouer un rôle se situant à peu près à la même époque a changé quelque chose pour votre rôle?

Patrick Bruel:
Non je ne crois pas, Claude Miller a vu que le costume n’était pas …

© UGC

Questions à Patrick Buel:
Est ce que chanter la période d'entre deux guerres et jouer un rôle se situant à peu près à la même époque a changé quelque chose pour votre rôle?

Patrick Bruel:
Non je ne crois pas, Claude Miller a vu que le costume n'était pas un obstacle!

Comment décriveriez-vous le personnage de Maxime ?

Patrick Bruel:
Pour Maxime , le plus important, c'est la vie. Le fait qu'il refuse de porter l'étoile est surtout un moyen de sauver sa vie et celle de ses proches. Et c'est aussi l'histoire d'un homme qui tombe amoureux d'une femme le jour de son mariage.

Comment avez-vous découvert l'histoire de Un Secret?

Patricik Bruel:
J'ai lu le livre avant le scénario du film. J'ai eu tout de suite envie de jouer le rôle de Maxime, de faire le film. Quand enfin j'ai eu le scénario entre mes mains, j'ai eu la même émotion!

Qu'elles ont été les émotions de Philippe Grimbert lorsqu'il est venu sur le tournage ?

Patricik Bruel:
Il était touché, il nous trouvait crédibles. C'était très troublant pour lui d'assister au mariage de son père et d'une autre femme. Il a eu aussi un vrai choc lorsqu'il a vu le petit garçon qui joue Simon.

Et le fait de vous vieillir ?

Patrick Bruel:
Les techniques ont terriblement progressé. Les séances de maquillage étaient longues (environ 4 heures) et ce n'est pas toujous évident de se voir vieux !

Questions à Claude Miller:
Qu'est ce qui vous a le plus séduit dans l'histoire de "un secret"?

Claude Miller:
C'est cette histoire d'amour transgressif dans ce contexte de Shoah et de non dit. On est dans le comble du non-dit !

Comment avez vous construit votre film?

Claude Miller:
On a cherché la simplification. Je raconte l'histoire de quelqu'un à qui on a révélé un secret et ce secret va le construire. Il a envie de savoir un peu plus qui il est, mais je ne ferai jamais de film en disant: "voilà ce que sont les personnages".

Les scènes du présent sont tournées en noir et blanc et les scènes du passé en couleur . Pourquoi cette inversion?

Claude Miller:
En fait, c'est au cours du montage que j'ai décidé ça et Philippe Grimbert m'a fait très justement remarqué que c'était assez fidèle au texte puisque tout ce qui se passe de nos jours dans le livre est écrtit à l'imparfait.

Pourquoi ce film?
Claude Miller:
C'est pour mes parents. Une sorte d'hommage en raison de la familiarité des situations et du milieu social.

Votre rencontre avec Cécile de France:

Claude Miller:
Cécile est une bosseuse. Elle s'est préparée physiquement pour le rôle pendant trois mois.

Questions à julie Depardieu:
Qu'est ce qui vous a plu dans le personnage de Louise ?

Julie Depardieu:
J'aime particulièrement le personnage de Louise parce qu'elle n'essaie pas de juger. et je me sent assez proche de ce rôle. J'ai été très touchée que Claude Miller me propose ce rôle . Elle est en quelque sorte une guérisseuse.

Questions à Ludivine Sagnier:
Comment avez vous vécu cette fameuse scène où vous vous perdez vous et votre fils?

Ludivine Sagnier:
Il fallait comprendre cet acte. J'ai été chercher du côté de la psychanalyse, le syndrôme de Médée: une femme qui se sacrifie par dépit. Il y a eu plusieurs prises de cette scène. Claude Miller voulait qu'on la tourne dès la première semaine. Finalement j'ai commencé avec la scène du mariage. Plus léger !

Laëtitia Langue Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT