Parce qu'on en a jamais assez !

DOSSIERSéries TV

Critique Série : SHERLOCK - SAISON 1

Série créée par Mark Gatiss et Steven Moffat, d'après l'œuvre d'Arthur Conan Doyle
Avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Una Stubbs, Rupert Graves...

Première diffusion en France : 2011 sur France 4
Format :  90 minutes en moyenne par épisode (3 épisodes pour la saison 1)
Site officiel : BBC

Synopsis

Les nouvelles aventures de Sherlock Holmes et du Docteur Watson, transposés dans le Londres du XXIème siècle.

Critique : Holmes Sweet Holmes

"Sherlock" est une nouvelle adaptation du plus célèbre détective privé de tous les temps. C'est d'ailleurs au même moment (début 2010) que nous avons pu découvrir cette série et le film de Guy Ritchie qui ressuscite un "Sherlock Holmes" testostéronné sous les traits de Robert Downey Jr. Mais le film, s'il respecte l'époque originelle du héros (fin du XIXème siècle), nous présente aussi un déferlement d'action et d'explosions dont devait bien se passer le détective créé par Conan Doyle. En ce sens, le Sherlock de la série britannique est peut-être plus fidèle en ce qu'il se concentre sur son personnage principal et sur son incroyable intelligence. Ce Sherlock Holmes-là est cependant transposé à notre époque et les intrigues font donc apparaître des appareils qui rendraient Conan Doyle fort perplexe (ordinateurs, i-Phones et autres GPS).

L'actualité politique est également présente puisque Watson a été blessé en Afghanistan. Mais cette modernité n'occulte pas ce qui fait l'intérêt de la série: le fascinant esprit de déduction de son héros.

Pour incarner un personnage fascinant, il fallait un acteur fascinant. Mission accomplie: Benedict Cumberbatch, acteur encore peu connu, livre une prestation hors du commun. Trouvant l'alchimie parfaite entre charisme et arrogance, il parvient à nous faire adorer un personnage pourtant assez détestable (ce qui n'est pas une mince affaire). Dans la peau du docteur Watson, un autre comédien de talent, Martin Freeman ("The Office UK").

(Pour la petite histoire, Martin Freeman s'est vu proposé par Peter Jackson le rôle de Bilbo dans "The Hobbit", une offre forcément "irrefusable", devant cependant repousser le tournage de la saison 2 de "Sherlock" de quelques mois. Est-ce un hasard si, pour patienter sûrement, le dragon Smaug aura, dans le film, la voix de... Benedict Cumberbatch?)

La première saison se compose de trois épisodes de 90 minutes. Le premier épisode, peut-être le plus brillant des trois, se concentre évidemment sur la rencontre entre Holmes et Watson, mais nous présente aussi une affaire passionnante dont on ne peut pas décrocher jusqu'à la dernière seconde. Première apparition du nom du célèbre ennemi juré de Sherlock Holmes: Moriarty. Plus de zones d'ombre que de réponses, cela dit: de quoi nous faire bien saliver pour la suite.

Petite baisse de régime pour le deuxième épisode dont l'histoire est moins trépidante mais dont les interprétations sont toujours succulentes et l'humour 'so British' toujours au rendez-vous.
Troisième épisode, troisième enquête? Et bien non : Sherlock a du pain sur la planche puisqu'il devra en résoudre pas moins de cinq. Un épisode à 100 à l'heure donc pour une fin en suspens qui donne diablement envie de voir la suite. Alors rendez-vous en 2012 pour "Sherlock" saison 2, tandis que sortira au même moment... "Sherlock Holmes 2" de Guy Ritchie!

Rémi Geoffroy Envoyer un message au rédacteur