Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

DOSSIERSéries TV

Critique Série : HEROES - SAISON 2

Série créée par Tim Kring
Avec Milo Ventimiglia, Greg Grunberg, Hayden Panettiere, Adrian Pasdar, Ali Larter, Sendhil Ramamurthy, Santiago Cabrera, Tawny Cypress, Leonard Roberts, Noah Gray-Cabey, Masi Oka, Jack Coleman, Zachary Quinto, Dania Ramirez, Jack Coleman…

Première diffusion en France : 2008 sur TF1 pour la saison 2
Format : 42 minutes en moyenne par épisode (11 épisodes pour la saison 2)
Site officiel : NBC

Synopsis

Après une 1ère saison de grande qualité, gorgée de multiples références à la culture « super héros », mais n'étant quand même qu'une grande introduction à ce qui pourrait devenir une fresque du combat du bien contre le mal dans les saisons suivantes, nous retrouvons, 4 mois après les événements de New York, nos héros préférés.

Critique : Semi-déception

La 1ère saison s'étant terminée sur un Hiro Nakamura perdu dans le japon médiéval, nous débutons la saison 2 au même endroit pour voir Hiro sauver la vie du héros de son enfance. Le samuraï légendaire Takezo Kensei (dont le nom est une référence directe à Miyamoto Musashi, aka Takezo Shinmen, le plus grand samurai de tous les temps, véritable légende japonaise) et découvrir ainsi que ce chevalier qui n'était qu'un personnage plus que secondaire dans la saison précédente, va devenir une des pierres angulaires de la mythologie et de la trame des saisons suivantes. Tout cela grâce à Hiro, qui, une fois de plus, prouve que si il n'est pas le personnage principal de la série (ce serait plutôt Peter Petrelli), il est un personnage clé.

De retour à notre époque, nous assistons à nouveau à plusieurs histoires parallèles qui devraient logiquement se rejoindre dans les derniers épisodes. À New York, un inconnu tue Kaito Nakamura, le père d'Hiro, et envoie des menaces de mort à un groupe de personnes qui se trouvent être, pour la plupart les parents des personnages principaux. Qui est il ? Pourquoi ? …

Le gros problème de cette deuxième saison de "Heroes", c'est la grève des scénaristes ! Alors que d'autres séries ("Prison Break" par exemple) décident de faire une pause pendant la grève et de reprendre leur intrigue plus tard, la production de "Heroes" décide d'accélérer le rythme et d'écourter l'histoire afin de terminer la saison en...11 épisodes ! Le résultat ? Une saison mal rythmée qui ouvre plein de pistes qu'elle abandonne ou bâcle en cours de route. Certains personnages n'arrivent que quelques épisodes avant la fin pour stopper le mystérieux tueur…

Les plus grosses lacunes scénaristiques sont attribuées à l'histoire de Micah et de celle de Maya* (magnifique !), un nouveau personnage. Ajoutons à cela un Mohinder assez inutile, qui ne représente plus le point de vue du spectateur comme dans la 1ère saison, et l'absence de personnages clés, comme Isaac Mendez.

Malgré tous ces handicaps, il reste tout de même de très bonnes idées dans cette saison 2 ainsi que de grands moments de bravoure. La qualité de son écriture reste bien au dessus de beaucoup de séries du même genre. La plupart des références sont à nouveau des références directes à certains comics et à la SF sans que cela soit gênant pour toute personne ne connaissant pas les X-Men et autres mutants...Le voyage de Hiro au Japon peut rappeler les aventures de Marty McFly ("Retour vers le futur") et ses multiples tentatives pour rétablir le continuum espace temps. Le virus est une référence directe au virus Legacy dans les X-Men (et le futur dans lequel Peter va voyager est lui une référence à "Age of Apocalypse")... Rajoutez à cela des personnages ne sachant plus très bien de quel côté ils se trouvent (Takezo au début, Peter, Mohinder...et cela va empirer par la suite, tellement ce côté borderline des personnages est mis en avant au fil des épisodes...tout comme dans les X-Men). On a même le droit à des cliffhangers dignes de "24" dont un qui va vous faire regretter de ne pas avoir la 3ème saison sous la main.

Cette saison était censée s'appeler "Origine", et ce titre lui va toujours aussi bien, puisque malgré le nombre réduit d'épisodes, nous assistons bien à la genèse de l'univers de "Heroes" et peut-être même à la naissance du 1er d'entre eux. Les idées qui n'ont pas pu être placées dans cette 2e saison ne sont pas toutes abandonnées et la plupart sont replacées dans la saison suivante. Pour ceux d'entre vous qui s'attendaient à voir les « Héros » passer à l'action après l'introduction de la saison 1, soyez patients : la saison 3 s'appellent « Vilains » et vos voeux vont être exaucés, croyez moi... SHOWTIME !

*ATTENTION SPOILER

Maya était censée être le personnage clé de la saison 2, à l'image de Peter dans la 1ère saison. Si la saison avait durée 24 épisodes comme prévu, Hiro et Peter ne devaient pas arriver à empêcher Takezo Kensei de répandre le virus et c'est elle qui devait l'absorber avec son pouvoir et ainsi sauver le monde. Il en va de même avec le retournement de situation soudain de Noah, la mort de Nikki et la résurrection de Sylar.

FIN DU SPOILER

François Rey Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT