Festival de Venise 2019 banniere

LE VOYAGE EXTRAORDINAIRE DE SAMY

Beauté plastique

Samy est une petite tortue verte, née sur une plage de Californie. A peine sorti de son nid, les difficultés commencent, puisqu'il n'arrive pas à sortir du cratère dans lequel se trouvent les oeufs, puis se fait happer par un oiseau. Il finira tout de même par se retrouver à l'eau, seul. Là, commence un long voyage fait de rencontres et de dangers...

Il y a tout juste un an, alors que l'on savait déjà le dessin animé qui nous occupe ici en fin de production, sortait sur les écrans « Voyage sous les mers 3D », documentaire sur le parcours d'une tortue dans l'océan, prétexte à la découverte pour les plus petits, de diverses espèces plus ou moins connues. Peu passionnant, le film offrait cependant un voyage coloré. Voici venu aujourd'hui la version animée de ce parcours d'obstacle vécu par des espèces vouées à faire le tour du monde, à dériver ou se laisser guider par leur instinct, dans les multiples mers du monde. Et le voyage vaut le détour, à la fois axé sur les beautés de la nature, magnifiées par une 3D qui sert à merveille les qualités picturales indéniables du film, mais également sur les interractions avec un être humain envahissant, qui finit par se retrouver partout.

La nature véritable n'existerait donc plus. Le scénario n'en fait pas pour autant un cheval de bataille, préférant se concentrer sur l'existence d'humains conscients de leurs propres dégats, des baba-cools rencontrés sur une plage, aux militants écolos impliqués dans la lutte contre la chasse à la baleine, l'élimination des marées noires et les soins apportés aux animaux en danger. Les rebondissements et poursuites avec divers prédateurs devraient ravir les plus petits, quant à l'histoire d'amour qui s'esquisse peu à peu, il faut bien avouer que même les plus grands finiront par y croire, tellement notre héros et sa bonne bouille semblent désespérés de voir la fameuse Shelly s'éloigner sans cesse. Une jolie histoire, aussi sensible à l'environnement qu'esthétiquement fascinante.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire