Parce qu'on en a jamais assez !

VOIR LA MER

Un film de Patrice Leconte

Pour Pauline Lefevre, et c'est tout

Nicolas et Clément, deux frères, prennent la route pour rendre visite à leur mère qui habite à Saint-Jean-de-Luz. Sauf qu'au dernier moment ils rencontrent Prudence, une jolie jeune femme qui va prendre part au voyage...

Prenez une ex miss météo de canal + au physique ravageur et au sourire à tomber par terre, faites la croiser le chemin de deux frères un peu paumés, cela donne deux coups de foudre et la formation d'un triangle amoureux à la Jules et Jim, le sexe en plus. Rajoutez un vague méchant pas si méchant histoire de tirer deux trois coups de feu et de filmer une mini course poursuite dans les champs, vous obtenez un film mi figue mi raisin, la figue étant l'ennui, le raisin étant le charme de ses interprètes.

On ne peut pas dire en effet que les trois comédiens, la pétillante Pauline Lefevre en tête, ne soient pas dans le coup. Mais la banalité de la plupart des dialogues (pourtant signés Patrice Leconte) rend toute tentative de séduction du spectateur vaine. La mise en image a aussi parfois de quoi énerver. « Tiens », semble s'être dit Patrice Leconte, « pour rendre l'ivresse du désir qui s'empare de ces jeunes itinérants, si on floutait une scène sur deux en filmant en gros plan le corps sensuel de Prudence ? » La sensualité et l'érotisme sont des notions difficiles à faire paraître sur grand écran quand on décide de le faire subtilement. Ici, les ficelles sont beaucoup trop voyantes pour réussir à se laisser embarquer.

Nul doute que Pauline Lefevre (comme Louise Bourgoin dans « La fille de Monaco ») fera, dans ce film, office de révélation, car on ne saurait contredire son potentiel, même si « Voir la mer » ne nous en donne qu'un bref aperçu.

Rémi GeoffroyEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire