Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

LE VIRTUOSE

Un film de François Girard

Un joli film, malheureusement bien trop prévisible

Stet, un garçon de onze ans arrive très perturbé à l’American Boychoir School, où il va faire la rencontre d’un chef de chœur très strict qui va permettre à son talent d’éclore et de se retrouver une famille…

Sortie en DVD le 16 septembre 2015

Encore une belle histoire à l'américaine, qui vend du rêve, de la réussite à la sueur de son front et une belle fin. Stet, gamin de quartier bien trop en colère contre la terre entière pour son jeune âge (11 ans), vient de perdre sa jeune mère et se retrouve à la charge de son père, qui ne savait rien de son existence jusqu'au décès de celle-ci. Le père a depuis refait sa vie et ne veut surtout pas y intégrer Stet. L'argent n'étant pas du tout un problème pour lui, il décide d'envoyer le gamin dans une école très privée où il pourra faire partie d’une chorale.

Évidemment, on peut s'attendre à de sacrés différends, notamment à des conflits de générations mais aussi d'origines. C'est en montrant finalement son talent au directeur de la chorale, parfaitement interprété par Dustin Hoffman, que le jeune garçon finira par trouver sa place dans l'école et la société, ainsi qu'une passion, la musique.

François Girard, réalisateur d'origine québécoise, n'avait pas tourné de film depuis 2007. Étrangement (mais tant mieux pour lui), il a réussi à réunir pour ce nouveau film, une belle tête d'affiche : Dustin Hoffman, le directeur de la chorale à qui on ne la fait pas (mais c'est aussi pour cela que cette chorale est si réputée). Même Kathy Bates, extraordinaire comme à son habitude, fait partie de la distribution. Malheureusement, le film, quoique émouvant et agréable à regarder, ne nous surprend jamais tant la fin est extrêmement prévisible. Ceci explique probablement pourquoi ce "Virtuose" n’a jamais trouvé le chemin de la distribution hors des festivals.

Stéphanie PalisseEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire