Bannière Festival de San Sebastian 2021

LA VIE ET TOUT LE RESTE

Un film de Woody Allen

Un Woody Allen inégal où brille dependant Christina Ricci

Jerry (Jason Biggs), jeune écrivain comique aime à se confier à son mentor, Dobel (Woody Allen). Il lui conte notamment ses déboires avec Amanda (Christina Ricci), amour de sa vie, névrosée, boulimique et limite dangereuse…

Toujours très bavard, le nouveau film de Woody Allen possède une particularité bien singulière, celle de projeter les tics comportementaux du réalisateur-comédien sur un personnage cette fois-ci plus jeune : celui de Jason Biggs. Et l'interprète des trois American Pie s'exécute sans faute, singeant à merveille les mimiques et questionnements intellectuels névrosés de son modèle. Les turpitudes de sa relation sans fin avec le personnage de Christina Ricci, aussi instable que manipulatrice et sans cœur, donnent lieu à quelques scènes rigolotes ou hallucinantes de désinvolture ou d'inconscience comportementale.

Mais cela suffit-il pour faire un film ? Car au final, le spectateur, désespéré par les errances et le comportement presque innocent, à la limite de la crédulité du personnage, ne sait plus trop s'il doit rire de ces situations à peine crédibles, toutes droit sorties d'un film de Woody Allen, mais où on aurait cloné celui-ci. Dommage, car la rencontre entre le metteur en scène de Hannah et ses soeeurs et une Christina Ricci vénéneuse laissait présager des merveilles.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire