Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

VENISE SOUS LA NEIGE

Un film de Eliott Covrigaru

Ça coule !

Un metteur en scène, Christophe est en manque d’argent pour financer sa nouvelle pièce de théâtre. Il tente de renouer des liens avec un ancien camarade. Ce dernier est sur le point de se marier. Christophe et sa compagne Patricia sont conviés à passer un week-end chez les futurs époux. Patricia en froid avec Christophe ne décroche pas un mot lors du repas. Leurs hôtes pensent alors que Patricia est étrangère ! L’embarras de Christophe favorise le jeu de sa compagne. Le personnage de Patricia s’invente un pays et une langue. L’engrenage avec le couple d’amis s’affûte et donne lieu à de nombreux quiproquos…

"Venise sous la neige" est une adaptation de la pièce de Gilles Dyrek créée en 2010. Eliott Covrigaru nous impose son dîner de cons sur le rapport à l’image, les étrangers et la compassion qui peut en découler. Il égraine des vérités douces-amères. La bouffonnerie de boulevard est montée sur la route des quiproquos qui fusent à volonté. Le manque d’originalité du scénario avec la multiplication des gags lourds font de ce récit un moment pathétique.

Les acteurs, malgré tout sympathiques, ne suffisent pas à combler le manque de rythme et de base solide qui aurait pu donner un film frais et distrayant. Les mondes du théâtre et du cinéma en prennent pour leur grade mais avec de nombreux clichés. Julie Arnaud mène cette barque qui prend très vite l'eau. Le film devient au fur et à mesure lourd et ennuyeux. On a d’ailleurs l'impression que les acteurs eux-mêmes n'y croient pas. "Venise sous la neige", une destination à éviter d’urgence !

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire