Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

LES VACANCES DE MR BEAN

Un film de Steve Bendelack

Le gaffeur préféré des anglais traverse la France

Après avoir gagné à une tombola un séjour sur la french riviera, Mr Bean entâme un voyage en vers le sud. Malheureusement, soucieux de se faire filmer dans la gare, il fait louper le train à un inconnu et se retrouve affublé du fils de celui-ci, avec lequel les galères commencent...

Bien loin de nos préoccupations électorales, Mr Bean débarque en France avec pour seul objectif, voir la mer, un rêve accessible... mais peu aisé pour le Gaston Lagaffe anglais... Toujours aussi grimaçant (il en fait un peu trop par moments), Rowan Atkinson réendosse son costume trop court et rapiécé pour le plaisir des grands comme des petits, qui s'amuseront des pitreries de cet acteur à la gestuelle incomparable et au sens du ridicule exacerbé.

Bien sûr, la peinture de la France date un peu, mais cependant la technologie moderne est bien présente (le TGV et ses nombreuses gares...) tout comme les jolis minois bien de chez nous (Emma De Caunes, pétillante). Au passage, le scénario se moque gentiment des films d'auteurs nombrilistes, avec l'aide d'un Willem Dafoe excellent dans un registre comique qu'on lui connaît peu. Quelques passages tournés à Cannes l'an dernier constituent le clou du spectacle, avant une scène finale largement inspirée de Tati.

Inégaux, les gags vont parfois mouche, mais provoquent rarement l'hilarité. On s'amusera des expériences gustatives de Bean avec les huitres ou les langoustines, face à un Jean Rochefort en maître d'hôtel zélé. On appréciera la fabuleuse scène d'opéra improvisée dans les rues d'Avignon. Un peu moins de passages en vidéo aurait certainement été appréciable, même si leur utilisation finale surprend agréablement.

Rémy MargageEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire