Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

UNE FAMILLE À LOUER

Achète-moi !

Un riche quarantenaire craintif et introverti, vit seul. Il découvre alors que son désir le plus profond est de fonder une famille. Violette, ayant le même âge, est en détresse avec deux enfants à charge et en danger de perdre leur garde. Un contrat est alors signé pour un certain temps afin d'éponger les dettes de Violette…

Après "Les Émotifs anonymes", le réalisateur Jean-Pierre Améris et le comédien Benoît Poelvoorde poursuivent leur collaboration dans une nouvelle comédie. Celle-ci se veut légère alors qu’elle met en lumière une dure et touchante réalité des familles monoparentales en difficulté. Ces retrouvailles n’enchantent finalement guère, la faute à des effets trop prévisibles et un développement de l’histoire trop convenu.

La confusion règne dans cette comédie faussement sociale et idéaliste. Le réalisateur force trop le trait dans chacune des émotions. Le scénario, quant à lui, n'est pas assez percutant, étant bien trop sage à l’image des enfants du film qu’il caricature, face aux adultes en parfaite contradiction, bien trop agités. Si le résultat amusera le spectateur, on regrettera volontiers que le film ne soit pas davantage comique.

Face au duo Poelvoorde/Efira, le spectateur restera sur sa faim, en stand-by, attendant qu’on veuille bien le réveiller. Mais aucune surprise ne viendra le sortir de sa torpeur. Reste qu’on est touché par la rudesse de la vie des personnages. Dommage qu’ils sombrent trop rapidement dans la caricature.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire