Banniere_Face_a_Face_2022

UN HÉRISSON DANS LA NEIGE

Des petits pas si naïfs

Un petit hérisson auquel on raconte des contes pour expliquer la chute des feuilles à l’automne ou la couleur blanche de la neige. Un autre auquel on ordonne d’hiberner, sous peine d’être dévoré par le monstre de la neige…

Un hérisson dans la neige film animation animated shorts movies

Voici un nouveau recueil de courts métrages d’animation venu des prolifiques Films du nord et de La boîte... Productions, composé de trois petits films dont les personnages centraux sont des hérissons. L’ensemble s’ouvre et se clôt avec les mêmes personnages, dans un dessin 2D aux traits épais, tels des dessins enfantins, dont les titres s’affichent sous forme de questions. "Pourquoi les feuillent tombent elles à l’automne ?" (8 mn) ouvre le programme et s’avère le plus plaisant des deux. On y suit un père racontant à son fils la légende d’un petit hérisson, construite telle un conte, celui-ci s’adressant à divers arbres (chêne, châtaignier, noisetier...) afin qu’ils lui donnent quelques feuilles pour se faire un abri. Une histoire d’égoïsme et de générosité dans laquelle le petit met, face au conte, ses connaissances apprises à l’école. Même état d’esprit pour le dernier film, intitulé "Pourquoi la neige est blanche ?" (4 mn) dans lequel le père raconte la relation compliquée entre les fleurs colorées et la neige qui les ensevelit... jusqu’à ce qu’arrive la « perce neige ». L’occasion de rappeler que le blanc n’est autre que la réflexion de toutes les couleurs.

Segment du milieu, "Giuseppe" (26 mn) prend le nom d’un petit hérisson ami avec des lapins, qui voit l’hiver et l’hibernation comme une perte de temps, l'empêchant de découvrir la neige et de passer du temps avec ses amis. Bien décidé à braver les interdits, même si ses parents lui offrent un livre sur le monstre de la neige, il avance son réveil afin de rejoindre ceux-ci. Mais l’absence de neige les pousse à s’aventurer en montagne, là où il y a de dangereux aigles. Le film est un récit d’aventure en 2D, rythmé par des rencontres avec différents animaux (renards, ours, castor...) tantôt menaçants tantôt source d’aide, où les décors prennent des formes plus géométriques, dans un écrin de couleurs alliant teintes automnales et blancheur. Un régal pour les plus petits, qui reconnaîtront peut être, s’ils sont attentifs, la voix d’une certaine Chouette du cinéma, ici notamment utilisée pour la mère hérisson et pour la renarde.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire