Parce qu'on en a jamais assez !

UN GRAND MARIAGE

Un film de Justin Zackham

Gros casting pour petite comédie

Alejandro a été adopté mais il n’a jamais perdu contact avec sa mère colombienne. Lors de son mariage, sa mère biologique et sa sœur décident de venir aux États-Unis pour célébrer l’évènement. Le seul problème, c’est qu’il leur a menti sur la chrétienté et les bonnes manières de la famille qui l’a éduqué. Tout le monde accepte alors de multiplier les mensonges pour que la fête soit parfaite, mais les quiproquos vont créer de nombreuses situations inattendues et révéler de lourds secrets…

Remake d’une comédie française qui avait ravi les critiques et les spectateurs, "Mon frère se marie", cette nouvelle version risque fortement de décevoir les amoureux de l’original. L’histoire se déroule désormais dans le Connecticut et reprend le postulat originel : un jeune garçon voit sa famille adoptive et sa famille biologique se rencontrer durant le week-end de son mariage. Malheureusement, les deux foyers ne partagent pas les mêmes valeurs, les hôtes ont délaissé les conventions et la religion depuis bien longtemps, alors que leurs invitées sont très croyantes. Le futur marié, un peu paniqué, décide alors de manigancer une petite mascarade consistant à transformer sa famille d’accueil en parfaits chrétiens.

Et si le casting est impressionnant (Robert De Niro, Diane Keaton, Susan Sarandon et Robin Williams entre autre, ça a de la gueule), les rires se feront rares. Vaudeville de bas étage, les bouffonneries des protagonistes tombent rapidement à plat, malgré les efforts des comédiens qui y mettent toute leur énergie. Les ficelles apparentes des gags empêchent d’atteindre la folie annoncée, et finalement, c’est une comédie convenue, sans aucune originalité, qui nous est offerte. Le talent des comédiens, en particulier ceux de l’ancienne école, parvient à éviter la catastrophe et à susciter quelques sourires. Mais ce choc des générations et des cultures est bien terne par rapport aux promesses de départ. Les situations caricaturales s’enchainent alors dans une vacuité totale, repoussant continuellement le niveau de médiocrité des répliques.

L’overdose de guimauve et de bons sentiments n’est pas loin de nous achever, mais une fois encore, le talent des acteurs nous permet de survivre. Seul le couple formé par Diane Keaton et Robert De Niro tire ainsi son épingle du jeu, une alchimie certaine se dégageant de leurs confrontations. Néanmoins, ce "Grand mariage" paraît bien long, s’éternisant autant que les pires discours de félicitations. Cependant, il faut reconnaître la prouesse du long-métrage qui parvient à accumuler des clichés sur les relations sentimentales et familiales, la religion, les mariages, les réunions de famille ou la culture, le tout en 1h30… Difficile de faire mieux !

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire