banniere-reflets-2019-2

TU SERAS MON FILS

Un film de Gilles Legrand

Famille, je vous hais

Paul de Marseul est viticulteur dans un domaine prestigieux à St Emilion. Son fils Martin travaille à ses cotés. Paul n’est pas satisfait à l’idée de céder son domaine à Martin, car il ne correspond pas aux fondements de qualité et charisme que demande le poste. La venue de Philippe, fils de son régisseur va bouleverser la vie de Paul, qui voit en lui le successeur idéal. Les deux géniteurs et les deux fils vont se confronter sous le regard de leurs femmes respectives. Le conflit père - fils déchaînera alors toutes les passions...

Gilles Legrand met en scène un film sensible sur la vie familiale. Il a su pour cela s’entourer d’acteurs confirmés. Le jeu de Niels Arstrup, en père un rien barbare, peut paraître jubilatoire pour le spectateur. Face à lui, le personnage de Lorant Deutsch, tentant de s'opposer à la volonté de son géniteur, déchaîne la hargne de l’observateur tant il se démène. Mais l'intensité du duel entre les personnages pourrait presque dénaturer le sujet du film.

Car Gilles Legrand nous dépeint avant tout un destin familial brisé, où deux pères sont confrontés à des déceptions, au travers d'un film émouvant et prenant à la fois. Les relations père - enfant interpelleront le spectateur au plus profond de lui, la notion de transmission ne pouvant laisser chacun indifférent. « Tu seras mon fils » constitue au final un agréable moment, fait de tensions palpables, et bercé par les paysages de vigne du Sud Ouest.

Anthony REVOIREnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire