Parce qu'on en a jamais assez !

TRAIN DE NUIT POUR LISBONNE

Un film de Bille August et Diao Yinan

Immense film pour grande histoire !

Raimund Gregorius est un professeur de latin à Berne, sans histoire, bien ancré dans son quotidien monotone. Mais après avoir sauvé une jeune femme du suicide, et ayant découvert par hasard un bouquin bien mystérieux, il décide d’embarquer subitement pour le Portugal afin de lui restituer son imperméable qu’elle a laissé échapper…

Bille August, une Palme d’or dans chaque poche, semblait avoir perdu son aura ces dernières années, à l’image de son adaptation des "Misérables" ou de "Goodbye Bafana", métrage retraçant la relation entre Nelson Mandela et son geôlier, qui ont divisé les critiques. Et c’est une agréable surprise qu’il nous offre avec ce dernier opus, adaptation du roman éponyme de Pascal Mercier. Raimund Gregorious menait une existence paisible et banale mais par une journée de pluie battante, son destin va changer lorsqu’il voit cette femme à l’imperméable rouge sur le parapet d’un pont. Animé par un souffle nouveau et obsédé par un mystérieux ouvrage, il décide alors de partir subitement pour le Portugal.

Et ces pérégrinations au cœur d’un Lisbonne sublimé vont progressivement amener le protagoniste à se replonger dans le passé de ce pays, au cœur de la résistance face à la dictature. Au fur et à mesure des mots d’Amadeu de Prado, médecin le jour, anarchiste la nuit, et de son enquête, le professeur va voyager dans le temps et découvrir le quotidien des résistants, ceux prêts à se sacrifier pour renverser Salazar. Le spectateur se balade au cœur de deux époques magnifiées par un incroyable travail sur la photographie, la noirceur de la nuit et des flash-backs répondant parfaitement aux couleurs vives du Lisbonne actuel. Au fil des minutes, le réalisateur distille progressivement les pièces de ce puzzle historique, traitant en creux les différentes obsessions du métrage : la puissance des mots, la prééminence du hasard dans nos vies, le questionnement autour des croyances.

La véritable force du film est de se renouveler en permanence, offrant de nombreux rebondissements aux spectateurs. Les investigations de Raimund Gregorius, superbement interprété par le toujours excellent Jeremy Irons, passionnent, mais cette plongée au cœur de la dictature portugaise est tout autant intéressante, l’intrigue politique se mêlant parfaitement à un triangle amoureux qui se dessine sous nos yeux. Romance, drame, thriller, Bille August manie subtilement les codes de ces différents genres pour mieux les renouveler. Mais le film n’aurait pas été ce qu’il est sans ce casting international incroyable, Jack Huston étant l’une des révélations, son charisme jaillissant de chacune de ces scènes.

Cette adaptation est ainsi maîtrisée de bout en bout, l’engouement du spectateur ne s’essoufflant jamais. Traitant aussi bien l’Histoire que des thèmes philosophiques, comme la possibilité de vivre à travers l’existence d’un autre, "Train de nuit pour Lisbonne" constitue une incroyable odyssée, un grand voyage à travers les époques. Plus qu’un divertissement intelligent, voilà un vrai moment de cinéma.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

COMMENTAIRES

CLAUDINE

mercredi 10 juillet - 6h42

SUPERBE MERCI

Laisser un commentaire