Banniere_Festival_Lumiere_2020

LA TRAHISON

Sujet tabou

Durant la guerre d’Algérie, des soupçons de trahisons se portent sur un groupe de quatre algérien enrôlés dans un régiment. Ceux-ci auraient l’intention d’égorger leur capitaine…

La guerre d’Algérie est un sujet encore sensible aujourd’hui en France. Et « La trahison » a le mérite de poser certaines questions qui peuvent encore fâcher, concernant l’abandon par la France des harkis (algériens mobilisés), l’existence de camps d’hébergement et le déplacement contraint des populations. Mais il met en avant surtout la difficulté des relations entre les français et les algériens. Parce que les uns ne se sentent pas frères des autres. Parce que les autres sont attachés à des racines différentes.

Avec pourtant un sujet épineux, potentiellement aussi passionnant que polémique, et avec un groupe de personnages confinés en lieu restreint, et sujet à des tensions internes, le réalisateur ne réussit pourtant pas à captiver. Peut être parce que sa mise en scène mise tout sur le jeu des acteurs, laissant la caméra vaquer au fil des lenteurs de ce moment de leur existence. Du coup, le rythme en pâti, ce jusqu’à l’engourdissement. Et ça n’est pas la pauvreté esthétique de la photographie qui contrebalancera cela.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire