Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

TOUT SIMPLEMENT NOIR

Un film de Jean-Pascal Zadi et John Wax

Tout simplement drôle !

JP désire lancer une marche des fiertés noires. Rapidement, il va pouvoir compter sur le soutien de l’humoriste Fary. Ensemble, ils vont commencer à rencontrer les stars noires afin de les sensibiliser à leur cause. Mais cela ne sera pas aussi simple que cela…

Tout simplement noir film image

La diversité dans le cinéma français n’est pas un sujet nouveau, mais la prise de conscience actuelle l’a érigée comme l’un des thèmes majeurs des réflexions récentes sur la modernisation de cette industrie. Si Aïssa Maïga avait osé le discours militant durant la dernière Cérémonie des César, le comédien et réalisateur Jean-Pascal Zadi a lui choisi l’humour pour faire entendre sa voix. Dans cette fiction style mockumentary, l’acteur joue une version déformée de lui-même, engagée dans l’organisation d’une marche des fiertés noires et pour laquelle il compte bien rameuter toutes les stars de couleur. Ça tombe bien, « elles ne sont pas nombreuses ».

Autofiction caméra à l’épaule inspirée de certaines références américaines (on pense notamment à Jerry Seinfeld et Louie CK), le film est un beau bordel, un brouillon débordant d’énergie, pas parfaitement maîtrisé mais tellement généreux, créant une poésie loufoque dévastatrice. Car avec cette succession de saynètes et de guests, il y en aura pour tous les styles d’humour ! Évidemment, avec une structure si foutraque, le métrage a tendance à s’essouffler, à s’enfermer quelque peu dans une mécanique redondante. Peu importe, la force de "Tout simplement noir" est ailleurs, dans sa capacité à traiter frontalement ses sujets, dans son rejet du politiquement correct et dans sa volonté à utiliser le rire comme une arme contre un silence qui n’a que trop duré. Le touche-à-tout Jean-Pascal Zadi a parfaitement réussi son coup !

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire