Bannière Festival de Berlin - Berlinale 2020

TOUT POUR L'OSEILLE

L'argent, ça peut changer de main !

Le couple Charlie-Prune (Testud – Putzulu), c'est la galère ! Rien ne vas plus… C'est la panne… y compris sur l'oreiller ! Les petits boulots, les plans minables, les agressions ratées, bref tous les coups tordus que Charlie invente, ça ne fonctionne plus… Ceci, malgré, ou plutôt, à cause de l'aide que veut apporter son frère Paulo (Laurent Lucas), qui casse tout ce qu'il touche avec son QI déficient. Un soir, dans les bureaux où elle travaille comme technicienne de surface, pour faire bouillir la marmite, Prune observe, sans être vue, ses patrons en train de manipuler beaucoup, beaucoup, beaucoup d'argent…

Tout pour l'oseille est une histoire de braquage foireux mené par une équipe de bras cassés digne des Pieds Nickelés. Le film est sympathique et brille notamment grâce à la fraîcheur de Sylvie Testud qui donne une réelle dimension à son personnage. On ne peut que souligner la qualité de ses interprètes, souvent à contre-emploi, l'exemple le plus flagrant en étant Laurent Lucas dans ce rôle de déficient mental carrément barré.

Cependant, on reprochera au film de manquer quelque peu de consistance. Si l'histoire et les acteurs sont assez drôles, il manque réellement une cohérence d'ensemble, et un rythme à ce film. Ne l'accablons cependant pas, Tout pour l'oseille, malgré ses imperfections, reste cependant un divertissement fort sympathique.

Rémy MargageEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire