Banniere_Festival_Lumiere_2020

THE PEANUT BUTTER FALCON

Un feel-good movie qui donne une autre vision du handicap et du soin

Zack est un jeune trisomique qui n’a qu’un seul rêve : s’inscrire à l’école de son idole, le catcher Salt Water Redneck. Il s’échappe de son institution et tombe sur Tyler, pêcheur ruiné qui lui aussi est en cavale. Dans l’urgence, ils ne peuvent se séparer l’un de l’autre : Zack doit tout faire pour continuer à avancer et ne pas être rattrapé par Eleanor, son aide-soignante et Tyler ne doit surtout pas tomber entre les mains Duncan qui veut sa mort.

Sortie 23 janvier 2020 en VOD

Nombre de manuels de scénario disent qu’un film est avant tout un personnage dans une situation et la lutte entre son objectif et son besoin. Nombre de films dérogent à cette règle, mais elle est un canon de l’écriture cinématographique. D’aucuns pourraient dire que "The Peanut Butter Falcon" y colle parfaitement ; pourtant, le personnage de Zack est un cas très particulier.

Zack est un trisomique, et tout le film tourne autour de cela. Mais si la trisomie est souvent vue comme un handicap, comme un facteur limitant dans l’atteinte de l’objectif, ici, ce n’est pas du tout le cas, le film se construit même autour de cette idée.

Zack est conscient de son état, mais cela ne l’empêche pas d’avoir des rêves, qui n’ont rien à voir avec sa condition et qui ne sont pas incompatibles avec celle-ci. Pourtant, au nom de son handicap, on les lui interdit. La force du personnage de Tyler, malgré tous ses défauts, est d’ouvrir le champ des possibles pour Zack, car il ne le voit jamais comme un handicapé. Il refuse son infantilisation, y compris de la part des professionnels de santé. Il refuse que certains puissent dire qu’ils savent ce qui est mieux pour lui alors qu’ils ne le connaissent pas.

Et cette relation fonctionne dans les deux sens. Ces deux hommes, qui auraient été des personnages secondaires dans n’importe quelle autre fiction, se retrouvent ici au cœur d’un buddy movie, sur la route.

Ce film, qui pourrait s’apparenter à une croisade contre un système qui maltraite ceux qui en sont dépendants, ne s’embarrasse pas de politique ou de dénonciation vindicative. L’important pour Zack et Tyler est de réussir à convaincre Eleanor, et personne d’autre. "The Peanut Butter Falcon" n’a pas d’autre objectif que de proposer cette épopée improbable où trois personnages se remettent en cause le long du fleuve.

C’est un film joyeux, lumineux. Un film d’été, d’espace. Un film drôle, humain et touchant. Une jolie réussite.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire