Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

THE HARDER THEY FALL

Un film de Jeymes Samuel

Un western parfois peu clair, mais divertissant

Lorsque Rufus Buck tue sa famille alors qu’il est encore enfant, Nat Love jure de se venger. C’est ainsi, que des années plus tard, son gang part traquer celui de Rufus…

The harder they fall film movie

Présenté en ouverture du festival du film de Londres, "The Harder They Fall" réunit un casting prestigieux composé d’Idris Elba, Regina King, Zazie Beetz et Jonathan Majors, dans un western afro-américain estampillé Netflix. Premier long métrage de Jeymes Samuel, connu surtout dans l’industrie de la musique et qui cosigne également le scénario, ce dernier nous raconte donc l’histoire complètement fictionnelle du pas du tout fictionnel Nat Love, interprété par Jonathan Majors, et de son gang, partant à la chasse d’un autre gang, celui du tout aussi historique Rufus Buck, interprété par Idris Elba, le tout (vous l’aurez deviné) sur fond de vengeance.

Aucun renouveau du genre du western moderne dans ce film dont l’histoire est en somme très basique, mais qui fait suffisamment le taf, pour un simple film de divertissement, enfin presque… Car si l’ossature du scénario reste très simple et basique, sa musculaire, la narration, est, elle, parsemée de moments peu clairs, où les actions et les motivations des personnages sont assez mal expliqués. Cela ne pose pas vraiment problème pour la compréhension générale, mais engendre une perte dans la subtilité des personnages et de leurs relations. S’ajoute à cela, une direction d’acteurs qui n’aide absolument pas, les membres du casting ayant tous tendance à sortir leurs lignes de dialogues d’argot (donc déjà pas forcément simple à comprendre de base), sans articuler, voire en marmonnant dans leur barbe dans une pure optique de faire « cool ». Résultat, à la sortie de la séance, personne n’a compris les dialogues dans leur entièreté, ce qui pose quand même un problème. Un problème à relativiser cependant pour le public francophone, car nous n’avons pu voir le film que dans sa version originale non sous-titrée.

Côté mise en scène, le divertissement est assuré et plutôt efficace avec en prime quelques astuces bien trouvées, notamment en termes de montage. On peut citer par exemple le long travelling avant qui ouvre le combat final, la caméra partant du personnage d’Idris Elba dans une maison, traversant une fenêtre puis la rue avant de finir sur un gros plan sur Nat Love, établissant ainsi les rapports de forces et relationnels entre les deux. On retrouve aussi d’autres astuces qui permettent une narration visuelle assez maline. Quant aux scènes d’actions, elles sont bien rythmées et divertissantes, disposant d’une bonne tension, sans jamais que cela soit confus pour le spectateur. L’humour est plutôt bien géré et les blagues, bien qu’assez présentes, ne viennent jamais désamorcer un instant dramatique, ce qui est fort appréciable.

Pour résumer, si "The Harder They Fall" ne marquera pas les esprits et manque par certains moment de clarté, il n’en demeure pas moins un divertissement correct et de plutôt bonne facture, avec une fin plutôt bien pensée qui nous fait nous requestionner sur les motivations des différents protagonistes.

Ray LamajEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire