Parce qu'on en a jamais assez !

THE GROUND BENEATH MY FEET

Un film de Marie Kreutzer

Un film qui ne résout rien

Lola est une travailleuse acharnée. Consultante dans une boîte qui gère des restructurations d’entreprises, elle entretient une liaison avec Elise, qui travaille avec elle, et n’a que très peu de temps à consacrer à sa sœur, Conny, atteinte de paranoïa schizophrène. Internée, sa sœur n’arrête pas de l’appeler, menaçant de se suicider et affirmant qu’elle est victime de violences…

The ground beneath my feet film image

À la vision de "The ground beneath my feet", on se dit que, malgré un sujet potentiellement intéressant (le surmenage au travail) et des pistes pour créer le suspense autour de thèmes qui ne le sont pas moins (la culpabilité d'une vie privée en marge, les rivalités sous-jacentes, des antécédents médicaux familiaux...), le scénario tourne finalement très vite en rond. Si l'on passe vite sur le cliché de la lesbienne autoritaire et manipulatrice, les tentatives de montée en tension autour de la possible paranoïa de l'héroïne elle-même sont rapidement anéanties dans une seconde partie aux enjeux trop évidents.

Loin du thriller qu'il aurait pu être, le film mise tout sur la froideur de son héroïne, jusqu'à dépasser un seuil qui empêche au final toute empathie. Délaissant sa sœur malade, méprisant les SDF, faisant peu de cas des problèmes de ses locataires, on ne peut que prendre le personnage principal en grippe. Valerie Pachner incarne certes avec aisance cette femme ambitieuse à l'avenir trop bien tracé, qui devrait peut-être "arrêter de courir". Mais elle ne suffit pas à nous intéresser à ce qui lui arrive au final.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire