TAMARA

Un film de
Avec

Un des teen-movies les plus tendres et les plus drôles de l’année

L’auteur de ces lignes doit confesser qu’il a vu "Tamara" en avant-première sans aucun a priori sur le film, sans connaissance de la petite polémique autour de l’adaptation (forcément qualififée d'indigne par les irréductibles) et surtout sans avoir vu/lu une bulle de la bande dessinée originale. C’est donc vierge de toute interférence que s’est déroulée la projection de cette comédie. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’était peut-être les conditions idéales pour passer 1h30 de bonheur et de rires généreux comme le sont les formes du personnage principal : Tamara, une ronde (à défaut d’être grosse) qui porte des pulls qui pourraient habiller Hulk en colère !

L’esprit de la bande dessinée semble a fortiori respecté tant le film fait des clins d’œil au décalage. On a par exemple droit au petit bandeau marqué du mot « Grosse » sur le front de Tamara, un chanteur qui se la joue Bruno Mars dans une jolie séquence musicale, sans oublier l’électrochoc stratosphérique du premier baiser qui nous envoie valser au plus profond de notre galaxie ! "Tamara" se déguste donc avec gourmandise dès lors qu'on n'est pas allérgique aux bonbons acidulés et aux roudoudous multicolores.

La galerie de personnages est exquise, des parents à la petite soeur en passant par la voisine et le père. Sans oublier les deux copines stars du film qui nous font penser au duo Laurel et Hardy, tout du moins au niveau de leur morphologie ! Le scénario se calque formidablement bien sur les moeurs actuelles tout en faisant des clins d'oeil aux époques passées, faisant de "Tamara" un film multigénérationnel : on notera notamment la présence du couple mixte, très dans l'ère du temps, et le décalage enfants/parents chacun restant très ancré dans son époque.

Mais le ton du film et sa rythmique sont incontestablement les points forts du long métrage. Si on pourra regretter certaines scènes vues et revues au cinéma, en même temps comment passer au travers quand le sujet du film est les premières amours adolescentes ? On débute par une scène qui rend hommage au film "Grease", dans une énergie qui ne quittera pratiquement jamais "Tamara". On rit beaucoup et on s'attache énormément aux personnages parfaitement bien interprétés par la jeune génération et la suivante : la débutante Héloïse Martin qui tire bien son épingle du jeu, le sexy Rayane Bensetti qui n'a pas que des arguments physiques, la géniale Oulaya Amamra (récemment vue dans "Divines"), sans oublier les vieux de la vieille toujours parfaits que sont Testud et Salomone... Bref, une comédie familiale qui envoie du lourd !

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire