STEVE MCQUEEN : THE MAN & LE MANS

Steve Vaillant

Ce documentaire retrace l’histoire d’amour entre le célèbre acteur Steve McQueen et le sport automobile. Passant d’acteur professionnel à pilote du même genre, Steve McQueen décide alors de marier ses deux passions et de tourner et jouer dans un film sur la course automobile des 24 heures du Mans ; la particularité de ce film étant qu’il devra être tourné en partie durant la véritable course. Dans ce documentaire qui retrace l’histoire de ce long métrage au budget colossal et aux dangers palpables, on y retrouvera des séquences des 24 heures du Mans ainsi que des images inédites de Steve McQueen. Retour sur l’histoire d’un film aux couleurs d’arlésienne...

Ce documentaire ne devrait pas décevoir les fans de Steve McQueen, grâce à des images inédites du champion fournies par son fils, Chad McQueen, ainsi que des témoignages sincères de ceux qui l’ont bien connu. Les fans de sport automobile trouveront également chaussure à leur pied : en effet, voulant pousser le réalisme à son maximum, Steve McQueen a été très innovant en matière de caméra et de couverture du circuit lors du tournage. Tout ceci nous donne des scènes de dépassements, d'accélérations tonitruantes ou encore d'accidents spectaculaires... Bref une véritable montée d’adrénaline grâce aux caméras embarquées dans les voitures des pilotes : une première mondiale ! Et nous sommes en 1971.

Pour ceux qui appréciaient l'acteur, ils vont découvrir un homme dévoué entièrement à sa cause, un héros doué mais aussi quelque peu prétentieux... Ceci est très bien amené par les deux réalisateurs et nous font bien réaliser tous les enjeux et les rapports de forces sur un lieu de tournage : les producteurs, la distribution, les réalisateurs... Une autre facette intéressante est introduite - peut-être parfois un peu écartée lorsqu’on parle du grand Steve - : à savoir son caractère de "cochon" et sa persévérance d’une "mule". Mais il n’en reste pas moins un héros adulé.

Pour tous les autres, quelques vagues d’ennui risquent d’être palpables. Au-delà des images impressionnantes, ce documentaire est doté d’une forme un peu insipide qui nous fait parfois décrocher. Son film, qui sortira sous le nom de « Le Mans » aura finalement connu un succès mitigé, malgré les budgets et la passion investis. Et il est probable que ce documentaire subisse le même sort. Verdict en novembre !

Jean-Philippe MartinEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire