Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

STARSKY ET HUTCH

Les fils cachés de l'inspecteur Harry et de l'inspecteur Drebbin !

Les deux chevaliers au grand cœur sont de retour dans une comédie plus qu'un film d'action. Opposés à un trafiquant de drogue en passe de révolutionner le marché avec son dernier produit au goût de sucre, ils vont devoir d'abord faire équipe avant d'appréhender les truands. Surtout que les deux policiers n'ont pas tout à fait la même conception de leur métier...

Cette nouvelle adaptation de série télévisée attire pour une fois le regard par son côté rétro totalement assumé. Si bon nombre d'adaptation ont cru bon de revoir, voir de dissoudre le concept de base (qui a dit Mission Impossible ?), celle-ci au contraire vient comme un hommage à cette série et à la période qu'elle transposait. Et le film devient alors un florilège de la série. Un des seuls côtés qui a été gommé par les scénaristes, reste la violence souvent mise en avant dans les motifs de suppression de la série, à l'époque. Et c'est donc une accumulation de scénettes comiques où les deux héros rivalisent pour faire rire le spectateur.

Par contre le mimétisme dont fait preuve le réalisateur vis à vis de la série originale est surprenant. Des attitudes des acteurs, des mouvements de caméra jusqu'aux décors, tout rappelle les épisodes de notre enfance. Il joue alors plus avec le plaisir de nos souvenirs qu'avec celui du film policier. Et que dire de Ben Stiller, parfait en clone de Paul Mickael Glaser, dans ses expressions, son regard et dans sa légendaire façon de courir. Même les costumes réapparaissent pour notre plus grand plaisir. Et l'on peut voir et s'amuser à compter les différentes vestes portées par Starsky, toutes revenant à l'esprit comme dans les divers épisodes de cette série.

Seul bémol et non des moindres, la disparition du générique d'origine du moins pour la France, remplacé par une agréable musique funky. Les seconds rôles sont parfaits, c'est à dire inexistants. Celui d'Huggy les bons tuyaux est cependant à mettre à part, avec un snoop dog squelettique ( il va falloir se cotiser pour le nourrir le pauvre) et plus mac que réel informateur, mais à voir absolument pour ses costumes psychédélique et son détachement, la cool attitude quoi !

En fin de compte une sympathique comédie agrémentée d'un prétexte policier comme pour rattacher le film au wagon des buddy-movie. Tout ici, du décor aux expressions des acteurs, est fait pour plonger le spectateur dans la nostalgie et le rire. L'action étant reléguée au second plan, c'est bien comme cela ( pour une fois !).

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire