Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LE SILENCE DES OMBRES

Aux frontières du réel

Spécialisée dans l’étude des tueurs en série, la psychiatre Cara Harding s’intéresse au cas de David, un patient de son père, atteint de schizophrénie. Cara découvre bientôt que les multiples personnalités de David sont toutes les victimes de meurtres sordides…

Sortie en DVD et Blu-ray le 8 février 2011

Ne pas se fier à l’accroche du film, trompeuse, ni même au résumé, ce "Silence des ombres", inédit en salle, ressemble très peu aux thrillers machiavéliques tels qu’Hollywood les pratique depuis les succès de "Seven" et autre "Silence des agneaux". Démarrant comme un film à suspense lambda, malgré la présence magnétique de Julianne Moore, le film, signé d'un duo norvégien, s’éloigne assez rapidement des sentiers balisés de la routine américaine.

Passant du thriller psychologique au film d’épouvante, avec sorcière, malédiction et possession, "Le Silence des ombres" ne révolutionne rien, mais se savoure sans déplaisir pour ce qu’il est : un angoissant divertissement aux magnifiques éclairages gothiques et au propos distrayant. Pas un grand film, donc, mais les fans de la belle rousse et du sous-estimé Jonathan Rhys-Meyers devraient y trouver leur compte. Bonnard.

Frederic WullschlegerEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire