Banniere_Presidents_US_fictifs_au_cinema

SHUTTLE

Un film de Edward Anderson

Le bus de l'ennui

De retour d’un week-end, deux amies arrivent à l’aéroport en pleine nuit. Elles réussissent à monter à bord de la dernière navette pour rentrer chez elles. Mais le soulagement cède rapidement la place à l’angoisse lorsqu’elles s’aperçoivent que le chauffeur se dirige vers une destination beaucoup plus obscure…

Sortie en DVD le 21 avril 2010

Encore un petit survival urbain, surfant qui plus est sur la vague des films de torture. Vous n’en avez pas marre ?! En ce qui me concerne, si... Original dans son introduction, le film d'Edward Anderson démarre plutôt correctement, compensant une facture esthétique immonde et des personnages stéréotypés par une ambiance étrange et malsaine et des décors inquiétants à souhait (un no man's land industriel anonyme).

Las, dès que l'intrigue « horrifique » s'installe, "Shuttle" s'enfonce inlassablement dans la médiocrité. Peu aidé par une photographie verdâtre et une interprétation ridicule (le gentil mec bizarre qui s'avère, ô surprise, être un méchant !), le film se déroule laborieusement, enchaînant les clichés et les situations déjà vues sans qu'on ne s'inquiète jamais pour ses protagonistes pathétiques. Certes, un peu de gore et de peau dénudée pourraient réveiller un auditoire endormi, mais ce serait prendre des vessies pour des lanternes. Et ce n'est pas le pseudo message final sur le trafic de jeunes femmes qui va venir changer quelque chose...

Frederic WullschlegerEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire