Banniere_Festival_Lumiere_2020

SHREK, LE TROISIÈME

Un film de Chris Miller et Raman Hui

Un conte à dormir debout!

Le monstre le plus célèbre du monde merveilleux des contes se voit confier un drôle de travail, celui de roi. Un job dont il pourrait bien se passer, à condition de retrouver l’héritier du trône, le jeune Arthur. De son côté, le prince charmant complote contre lui en compagnie des plus grands méchants de tous le royaume de fort fort lointain et comme les problèmes ne viennent jamais seuls, la princesse Fiona est enceinte…

Le dernier épisode en date, en attendant le numéro 4 et le 5 prévus d'ici 3 à 5 ans, c'est dire le plan marketing, ne regorge que de très peu d'idées, préférant surfer sur des personnages déjà connus et des sous-intrigues plus sous, qu’intrigues !

Les personnages, pourtant une des marques de fabriques, sont fades. Alors que le second opus avait amenés le chat Potté et la fée, ce dernier épisode est avare en nouveaux venus et même pire, certains (merlin l'enchanteur pour ne pas le citer) ressemblent trait pour trait à la vision du Disney : un comble pour une série qui est là pour justement se moquer de cette vision.

D'autre part à force de lancer des suites à toute vitesse, les créateurs oublient la technique et laissent une impression de déjà vu dans les images rendues et autres animations, pendant que la concurrence continue d'émerveiller avec leurs images grandioses.

Au delà de cela, il reste des scènes agréables voire furieusement drôle, comme celle du thé et des petits gâteaux entre le loup, les petits cochons et le bonhomme en pain d'épices! Mais en fin de compte Shrek 3 est une déception, symbole d’une série qui se repose sur des lauriers fanés et où l'innovation est bien trop rare! Shrek est devenu un simple monstre. Dommage!

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire