Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

SHARE

Un film de Pippa Bianco

L’enfer du doute

Mandy, 16 ans, se réveille un matin sur la pelouse de sa maison. Couverte de bleus, elle va vite prendre une douche, comme si de rien était. Mais bientôt circule au lycée une vidéo sur laquelle on la voit au sol, entourée de plusieurs mecs. Ne se souvenant de rien, elle va essayé de comprendre ce qui s’est passé…

Share film image

Diffusé sur OCS à partir du 14 septembre 2019

"Share" est un film assez tendu et percutant, abordant à la fois la question du viol et du harcèlement, et donnant vite la mesure des implications de la diffusion d’une vidéo mettant en scène sa jeune « héroïne ». Car au travers des soupçons, des non-dits et de l’absence de réponse, c’est tout un tissu amical, autoritaire et social, qui va commencer à se déliter. Et grâce à une mise en scène collant au point de vue de son personnage principal, fait d’ignorance, de sentiment de culpabilité, c’est à l’isolement progressif de la « victime » que la réalisatrice met en évidence.

Mêlant par étapes petit ami, parents, police, proviseure, infirmière, médias, avocate, à une histoire au départ liée à l’intime, c’est aussi l’indécence de la tentative de découverte de la vérité qui se fait jour. Chaque personnage a en effet ses propres enjeux, liés ou non à la vidéo, et utilise celle-ci dans son intérêt. Au milieu, la jeune actrice, Rhianne Barreto, incarne avec assurance, une adolescente qui passe de l’insouciance à la paranoïa, du désir de savoir à celui que l’accalmie vienne, avant une scène finale qui viendra intelligemment tirer la sonnette d’alarme.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire