Banniere_Festival_Lumiere_2020

SERIAL NOCEURS

Un film de David Dobkin

Pour le meilleur et pour le rire !!

Deux amis, spécialistes de l’intrusion en mariages, font de ces moments à part et des réceptions qui s’en suivent, des lieux de chasse… à la demoiselle d’honneur célibataire. Et tous les moyens sont bons pour parvenir à séduire. Jusqu’au jour où leurs facéties vont les entraîner dans un milieu encore plus étrange et réservant plein de surprises. Surtout que les victimes vont alors changer de camp…

La dream team de la comédie américaine a encore frappé. Cette comédie sur des sangsues de banquet de noce est divinement drôle. Car le film part déjà sur les chapeaux de roue et par la suite accélère en permanence, les scénaristes se permettant toute les excentricités en alternant les bons mots, les répliques explosives et les situations burlesques.

Le principe du film est simple confrontant à leur propre piège, deux vieux adolescents adeptes des demoiselles d’honneurs. Mais là où le scénario est malin, c’est qu’il tend plusieurs pièges simultanément aux deux loustics, le spectateur étant lui aussi entraîné dans la découverte de leurs réactions et déboires. Le film part ainsi d’un fait réel, la drague dans les banquets de mariage, et se permet même un moment de surréalisme quand le grand manitou de ce comportement annonce le lieu ultime de la drague : les enterrements. A ce moment là, on frise la crise cardiaque…… de rire.

Autre bon point : le casting. Les deux acteurs principaux sont excellents, avec une préférence pour Vince Vaughn, qui de par sa grande carrure et son personnage en roue libre « perfore » littéralement l’écran. Mais ces deux habitués des comédies potaches ne sont pas les seuls, puisqu’ils sont secondés par de nombreux et savoureux seconds rôles, dont une Jane Seymour en femme de ministre nymphomane et alcoolique, et des filles de ministres gratinées, à mi-chemin entre la dépendance au sexe et un coté rêveuse.

Dommage seulement que le soufflet retombe légèrement vers la fin, avec le syndrome de la dispute entre amis, la dépression et un happy end aussi prévisible que pourtant bienvenue. Le film y perd alors un peu de sa force. En résumé, Serial Noceurs est une excellente comédie, non pas sur le mariage mais sur son univers, avec deux acteurs parfaitement rodés, des seconds rôles bien barrés et des situations hilarantes (cf. le repas dans la maison de campagne !).

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire