Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

SENTINELLE

Un film de Julien Leclercq

Une fausse bonne idée

Klara rejoint l’opération Sentinelle qui bat le pavé français après avoir été réformée des opérations sur le terrain à la suite d’une explosion. À Nice, elle retrouve sa mère et sa sœur. Coupée de la réalité, dans un pays où les militaires ne sont pas tout-puissants, elle décide de rendre elle-même justice quand sa sœur se retrouve dans le coma après un viol…

Sortie le 5 mars 2021 sur Netflix

Qu'est-ce qui pèche le plus dans ce film ? Un scénario qui aurait sans doute eu besoin d'être relu avant d'être porté à l'écran de la façon la plus littérale possible ? Un jeu d'acteur qui peine à exister tant les personnages manquent de profondeur ? Une intrigue qui peine à maintenir la suspension d'incrédulité nécessaire pour le spectateur, tant les actions ont une logique que le film ne prend pas le temps de faire comprendre, et qui apparait donc comme absurde ou invraisemblable ? Ou simplement le parti pris de faire qu'une Russe chasse des Russes sur le sol français, de la façon la plus caricaturale qui soit ? Difficile à dire, vraiment.

Après avoir tapé sur le film de façon assez vache, on peut tout de même noter la volonté de faire un produit esthétiquement propre. Si l'image manque souvent de profondeur et d'émotion, ce qui vient sans doute de la direction d'acteur, le film tente tout de même de proposer des cadres riches et des scènes d'actions enlevées, qui ratent toutefois leur objectif en raison du trop faible investissement émotionnel du spectateur, voire  de sa totale absence. Mais il s'agit ici d'un souci de jeu et d'écriture, pas de mise en scène.

Klara court dans tous les sens, et dérouille des grands méchants, sans que qui que ce soit, à l'intérieur de la narration ou devant son écran, en ait grand-chose à faire. L'attachement qu'elle a pour sa sœur et la violence de son agression ne permettent pas de justifier la soif de sang de ce personnage qui apparait alors plus comme une sociopathe meurtrière que comme une sœur perdue en quête de justice. Sa vengeance semble même gratuite une fois que la police lui propose son aide, qu'elle refuse. L'épilogue vient confirmer cette théorie.

C’est donc un film d'action dispensable, qui présente des problèmes de structure, de vraisemblance et de jeu. Mais une production française d'action, ce qui est assez rare pour le souligner, avec un casting international, sous-exploité certes, mais présent. Quand Netflix donne des opportunités au cinéma de genre, dommage de les gâcher de la sorte.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire