Parce qu'on en a jamais assez !

SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES

Un film de Zabou Breitman

Peu convaincant

Claire (Isabelle Carré), persuadée à 30 ans, de développer la même maladie que sa mère (Alzheimer), se joint à la même maison de repos que celle-ci. De plus en plus instable, elle rencontre Philippe (Campan), qui lui, retrouve peu à peu la mémoire d'un passé douloureux...

Malgré une première partie plutôt réussie où nous sommes introduits à chacun des personnages de cette maison de repos (ou de retraite), à la fois familiale et glaciale, le film s'enfonce par la suite dans un mélo gras et complaisant.

S'il semble décrire quasi cliniquement la déchéance de cette jeune fille, quittant peu à peu le monde réel, faute de souvenirs suffisants, il n'y a ici, ni la tension d'un " Memento " traitant des perversions de la perte de mémoire, ou la distance d'un " C'est la vie " ou " Route Nationale 7 ", dépeignant eux aussi des milieux médicalisés.

Ce milieu est ici, un étrange mélange, où l'humour sonne faux, qu'il s'agisse des rapports entre les pensionnaires, les médecins, ou même les amoureux. Elle s'appelle Poussin, lui l'appelle son " moineau ". Quand elle se lève elle sort du nid… J'en passe, et des moins bonnes ! Bref, un grand dommage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire