Parce qu'on en a jamais assez !

RIO SEX COMEDY

Un rafraîchissant mélange des genres

Rio de Janeiro, une ville fantasmatique où tout semble possible. A travers le destin d'une chirurgienne anglaise libidineuse, d'un diplomate américain complètement paniqué et d'un couple de réalisateurs français adultères, voici l'histoire du curieux rapport qu'entretiennent les étrangers avec la mégapole brésilienne...

Derrière un titre qui pourrait aisément faire penser à un film pornographique des 70's, « Rio Sex Comedy » n'est autre que la dernière réalisation de Jonathan Nossiter, le metteur en scène de l'excellent « Mondovino ». Naturalisé brésilien depuis cinq ans, le réalisateur livre un film inclassable, un mélange entre fiction et documentaire porté par des acteurs de classe mondiale comme Charlotte Rampling et Bill Pullman. Le principal intérêt de « Rio Sex Comedy » est la critique du regard porté par les étrangers sur le Brésil. Quand on dit Brésil, l'individu lambda à l'encéphale atrophié associe toujours ce pays à un nombre incalculable de clichés. Nossiter se moque de ces idées reçues et montre également que la plupart des Brésiliens sont complètement conscients des fantasmes que leur pays peut provoquer.

Dans le film, le Brésil a le pouvoir de redonner une seconde jeunesse. Charlotte Rampling se fait draguer par de jeunes internes, le diplomate interprété par Bill Pullman se réfugie dans une favela et se découvre une verve militante. Le couple de réalisateurs n'échappe pas à cette atmosphère de liberté par le simple fait de prendre un grand plaisir dans l'adultère. Tous les protagonistes sont émoustillés par les possibilités que peut offrir une ville comme Rio.

Nossiter s'amuse a filmer des occidentaux qui s'affranchissent de leur pudeur, dans un vent de folie passagère qui nous rappelle parfois « Les Galettes de Pont-Aven », film dans lequel Jean Pierre Marielle se transformait en impayable épicurien. « Rio Sex Comedy » est une pantalonnade coquine et politique, un film au charme désuet qui apporte une dose de fraîcheur dans une production cinématographique française plus souvent axée sur le drame.

Le film se prend cependant parfois les pieds dans le tapis lorsqu'il veut dénoncer certains clichés. Nossiter filme une succession de lieux communs, comme la prostituée qui est en réalité un transexuel, ou la bêtise assumée de certains touristes. Ce qui empêche « Rio Sex Comedy » de tutoyer les cimes de la comédie, est le côté brouillon de la narration. Les personnages principaux ne se croisent jamais dans le film, ce qui donne la fâcheuse impression de regarder une compilation de sketchs. Si l'on passe outre ces quelques défauts, « Rio Sex Comedy » est un film unique qui a le mérite de faire une radiographie pertinente de Rio, tout en nous donnant l'irrépressible envie d'aller y faire un tour.

Arnaud GodardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire