Bannière Festival Lumière 2021

RENAISSANCES

Un film de Tarsem Singh

Une impression de déjà vu… pour un film divertissant

Qui n’a jamais voulu repousser un peu l’échéance que représente la mort ? Damian Hale, un magnat de l’immobilier new yorkais, est atteint d’un cancer. N’ayant que quelques mois à vivre, il réalise que son héritage ne suffira pas à le rendre immortel. Il va donc se tourner vers Phœnix, un groupe secret capable de transférer son esprit dans un corps plus jeune. Mais Damian va vite s’apercevoir que les miracles ne se font pas sans quelques sacrifices…

Peut être parce que le thème de l’immortalité a déjà maintes fois été abordé par le cinéma Hollywoodien, « Renaissances » semble n'apporter rien de bien révolutionnaire, hélas. Mais Tarsem Singh s’en sort pourtant plutôt bien : « Renaissances » est un film bien fait, quoique très prévisible. Combien de fois avons-nous suivi les tribulations de riches hommes affaires, constamment en conflit interne sur ce que signifie être un homme bien, et parfaitement incapables de communiquer avec leurs enfants ? Beaucoup de trop de fois. Si bien que beaucoup trop de points importants du scénario sont compris par l’audience bien avant que le film ait même commencé à les mettre en place. Dommage !

On retrouve dans le film un Ben Kingsley fatigué et un Ryan Reynolds faisant ce qu’il sait faire de mieux : offrir une composition correcte mais sans grand intérêt. Cependant, la belle Natalie Martinez, que l’on avait découverte dans « End of Watch », délivre ici une performance pleine de charme et d’émotions. Les américains n’ont encore une fois pas su résister à la tentation de caster un acteur britannique pour jouer le rôle du méchant sadique, un peu tête-à-claques sur les bords. Mais il faut bien l’avouer, c’est une formule qui marche !

Loin de devenir « immortel » dans nos mémoires, « Renaissances » peut se vanter d’être pleinement divertissant et d’avoir trouvé un équilibre convenable entre action et thriller.

Justine TurchetEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire