Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LES REINES DU RING

Mis au tapis par sa prévisibilité

Rose sort de prison, elle souhaite alors regagner l'affection de Mickaël, son fils. Découvrant sa passion, le catch, elle décide de monter un groupe de combattantes avec ses collègues caissières. Elles commencent alors l'entrainement avec Richard Coeur de Lion, un ancien pro devenu concierge d'un gymnase...

Jean-Marc Rudnicki signe là son premier long-métrage. Pour ses débuts dans le milieu du cinéma, après avoir travaillé longtemps pour la télévision, il a choisi de réaliser une comédie. Pour cela, il s'est basé sur le scénario d'Hélène Le Gal, Marie Pavlenko et Manon Dillys. Le thème a le privilège d'être original : quatre femmes se lancent dans un monde qui leur est totalement inconnu : celui du catch. Pour se faire, le cinéaste a décidé de faire tourner des acteurs plutôt inattendus dans ce genre de rôle, aussi inattendus d'ailleurs que l'aventure qu'entreprennent les personnages du film, que ce soit Nathalie Baye en Wonder-Colette ou encore André Dussollier en Richard Coeur de Lion, un catcheur vieillissant qui se retrouve coach malgré lui.

Mais malgré un choix des acteurs vraiment bon et un jeu de leur part juste et crédible, le métrage a du mal à se détacher des gags trop faciles que l'on a l'habitude de voir dans les nombreuses comédies françaises sorties ces dernières années. De plus, tous les personnages sont un peu trop caricaturaux, aussi bien Audrey Fleurot ("Intouchables") en dragueuse plutôt directe, que Corinne Masiero ("De rouille et d'os") en ch'ti pas très distinguée... Pour ce qui est du scénario, l'ensemble reste assez prévisible, autant l'intrigue générale que l'évolution des relations entre les différents personnages. Néanmoins, on arrive à rire par moments, surtout lors des parties plus sportives. On apprécie alors voir Marilou Berry ("Vilaine") faire une prise de catch bien violente sur Nathalie Baye. On passe donc un bon moment devant ce film, grâce à son idée de départ, même si on regrette qu'il suive un peu trop les règles connues de la comédie...

Quentin ChirolEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire