Parce qu'on en a jamais assez !

RED NOTICE

Les voyants sont étonnamment au vert !

John Hartley, profileur du FBI, intervient dans un musée de Rome pour appuyer Interpol. Il est en effet persuadé que Nolan Booth, l’un des plus grands voleurs d’art du monde, s’apprête à y dérober un précieux œuf orné que Marc-Antoine avait offert à Cléopâtre deux millénaires auparavant. Booth est bien présent sur place, mais rien ne va se passer comme prévu…

Red Notice film movie

Sortie le 12 novembre 2021 sur Netflix

Une comédie d’action avec Dwayne Johnson réalisée et écrite par Rawson Marshall Thurber, cela rend d’abord sceptique puisque ce dernier vient d’enchaîner une grossière comédie avec Dwayne Johnson ("Agents presque secrets") et un grossier film d’action avec Dwayne Johnson ("Skyscraper"), deux films ne brillant pas pour leur finesse ! Pourtant, on peut rapidement mettre de côté les appréhensions pour laisser la place à la surprise, comme si les deux longs métrages précédents n’étaient que des brouillons mal dégrossis traçant le chemin d’un divertissement de bien meilleure qualité.

En effet, Rawson Marshall Thurber nous livre un plaisant mélange de film de casse, de film d’aventures, de comédie d’action et de buddy movie. Sans aucun temps mort, "Red Notice" assume ses excès pour le seul bien de l’amusement, n’hésitant pas à adresser un clin d’œil appuyé du côté d’Indiana Jones dont le personnage de Ryan Reynolds siffle le thème de façon ostentatoire.

Le duo formé par Dwayne Johnson et Ryan Reynolds fait des merveilles, le premier s’amusant avec son image stéréotypée de mec à muscles que rien n’arrête alors que le second livre une prestation hilarante dans la peau d’un personnage de cambrioleur brillant et crypto-gay (le scénario joue sur les ambiguïtés sans jamais tomber dans l’humour homophobe de bas étage). Côté féminin, si Ritu Arya ne démérite pas dans un second rôle un peu trop effacé, Gal Gadot s’en sort admirablement dans la peau d’une voleuse espiègle et machiavélique. Enchaînant les rebondissements, les faux semblants et les gags, le récit tient du roller-coaster avec option zygomatique. Si ce long métrage ne révolutionne rien, le cocktail de divertissement est très bien dosé, alors goûtons-y comme il se doit ! Et qui sait, peut-être y aura-t-il une suite, que l’on espère du même niveau.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire