Banniere_TOP 2020

QUATRE ÉTOILES

Un film de Christian Vincent

Pour Isabelle Carré, étonnante en vamp embourgeoisée

Une jeune fille hérite de 50 000 euros, et décide de tout dépenser en allant s’offrir quelques jours dans un palace Cannois. Elle y rencontre un escroc patenté qui va tout faire pour lui soutirer de l’argent…

Quatorze ans après, le réalisateur de La Discrète retrouve la belle Isabelle Carré, dans un rôle tout à fait nouveau et étonnant pour elle. On la découvre ici, resplendissante et surprenante, dans un rôle de femme glamour, à la croisée des chemins entre jeune ingénue, vamp et arnaqueuse professionnelle.

Dans ce « Quatre étoiles », on soulignera principalement le talent de Christian Vincent pour la direction d’acteurs. Si comme on vient de le souligner, il nous fait découvrir Isabelle Carré sous un jour nouveau, on peut en dire tout autant pour José Garcia. Aminci, il nous fait penser à ces grands acteurs d’antan comme Cary Grant, ou plus contemporains comme Georges Clooney. Un charme certain donc, renforcé d’autant plus par la partition sans fausse note livrée par François Cluzet, en ancien coureur automobile benêt, qui a du trop souvent rejoindre les graviers…

Malheureusement, avec un tel talent et de tels acteurs, il est dommage que le film pâtisse de certaines faiblesses du scénario. Le sujet est bien sympathique, les situations cocasses, mais on peine à se laisser emporter par l’histoire de ces deux escrocs et à y croire totalement. Restent des décors sublimes, où le quatrième personnage est bel et bien l’hôtel Carlton, que l’on retrouve avec plaisir à l’approche du rush cannois.

Bref, une comédie sympathique, qui a du mal à séduire complètement, mais que l’on ira voir avec plaisir, ne serait-ce que pour (re)découvrir un duo Carré / Garcia qui fait des étincelles.

Rémy MargageEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire