Banniere Festival d'Annecy 2021

LA PROPHÉTIE DES GRENOUILLES

Noé, Judas et compagnie

Alors que ses gardiens de zoo de parents sont partis chercher de nouveaux pensionnaires, des crocodiles, la petite Lili est confiée aux voisins dont la ferme est perchée sur une colline. Avec leur fils, Tom, elle va être contactée par les grenouilles, qui, réunies en conseil, prévoient un déluge d’environ 40 jours…

Dire que le grenier de la ferme ressemble à une arche de Noé revisitée et surtout improvisée serait un doux euphémisme. Car en effet, les gentils voisins récupèrent ici tous les animaux du zoo. Et ceux-ci s'entendent plus ou moins, soit qu'ils aient besoin d'une certaine place ou de certains types de nourriture.

Ainsi la recomposition du fonctionnement d'une société dans cet espace clos, est ici assez complète. Entre intérêts divergents, leader charismatique et sensé, Judas forcément manipulateur et fourbe, ou esprit de vengeance généralisé, toutes les pulsions et les comportements humains y passent. Et la morale sur le partage, l'égalité, l'intérêt général, le pardon, se mêle habilement à la poésie des images suivant cette île flottant sur une chambre à air géante.

Les dessins sont d'une simplicité relative. Les ombres et reliefs sont accentués par touches de pastels. Et les couleurs sont éclatantes, donc positives. Un coup de chapeau aussi au doublage, et en particulier à Michel Galabru et Annie Girardot, qui donnent corps au couple d'éléphants, la tête coincée à la fenêtre. Un dessin animé enthousiasmant où les grenouilles ont le crâne plat et de toutes petites bouches, tout droit sorti des studios Folimage à Valence.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire