Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

POLLY ET MOI

Un film de John Hamburg

Quand on fait du sous Farrelly, heureusement que Jennifer est là

Ruben (Ben Stiller) est chargé d'estimer les risques concernant les futurs clients d'une compagnie d'assurance. Il applique d'ailleurs ces principes à sa propre vie, évitant toute surprise ou activité dangereuse. Lors de son voyage de noces, sa femme le quitte pour un beau plongeur basané. Il rencontre alors Polly (Jennifer Aniston), ancienne camarade de classe, qui est plutôt du genre à vivre au jour le jour, et à tenter de nouvelles expériences...

Bien entendu Polly et Moi ressemble à un film des frères Farrelly, mais il n'en a ni les sous entendus, ni la manière d'approcher le mauvais goût. Ici, Ben Stiller (déjà dans Mary à tout prix), se retrouve à nouveau aux toilettes, obligé d'évacuer des gaz plutôt bruyants, avec le plus de discrétion possible. A court de papier toilette, il hésite alors à se torcher avec le furet (animal de compagnie de Polly) ou une sorte de mouchoir en tissu qui ne lui appartient pas. Gras de la sorte sont la plupart des gags ou situations de ce film, provoquant rarement l'hilarité.

Et si le côté fleur bleue est lui aussi exagéré, les acteurs malheureusement se laissent aller à la facilité, se mettant au niveau du scénario potache et mal fagoté. Si Ben Stiller fait en permanence dans la sur enchère, avec pitreries dansantes à la clef, c'est surtout pour Philip Seymour Hoffman qu'on est consterné, cet excellent acteur étant réduit à un caricatural « gros porc » de meilleur ami. Signalons que Jennifer Aniston s'en tirent plutôt bien, à la fois lunatique et désordonnée, son enthousiasme la rend charmante en diable. Aucun soucis à se faire donc pour l'après Friends.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire