Banniere_Face_a_Face_2022

LA PLANETE AU TRESOR

Disney renoue avec les personnages secondaires qui font la saveur de ses récits

Le jeune Jim Hawkins rêvait devant les livres de flibustiers de l'espaces lorsqu'il était enfant. Devenu adolescent, il aide toujours sa mère dans son auberge galactique, et n'a que peu d'espoirs de partir un jour. C'est alors qu'un vaisseau s'écrase, bientôt suivi d'une bande de pirates…

Adapté de " L'île au trésor ", transposé dans l'espace, " La planète au trésor " aborde divers thème chers à papa Disney : le passage à l'âge adulte, la trahison, l'accomplissement de soi, la quête d'un nouveau monde… Mais pour une fois, le vilain de service, ici un cyborg, n'est pas totalement méchant. Certes, il ne demeure pas très longtemps ambiguë, mais contient assez de contradictions en lui, pour amener à ce récit pour enfants, une touche de maturité.

Les décors sont époustouflants, à commencer par la lune, sorte de cité en 3D, d'architecture vaguement inspiré de l'orient ou du byzantin. Disney a également eu plus d'inspiration que dans le décevant " Atlantis ", en optant pour de petits personnages secondaires, des plus amusants, tels un faux C3P0 déjanté, et surtout " morph ", un polymorphe, prenant plaisir à toutes sortes d'imitations et galipettes aussi espiègles que drôles. Une sucrerie de fin d'année, qui devrait ravir petits et grands.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire