Banniere_Face_a_Face_2022

LES PLAGES D'AGNÈS

Un film de Agnès Varda

Agnès de Knokke à Sète

“Les Plages d’Agnès” est l’autobiographie de la cinéaste, photographe et artiste Agnès Varda. Des rives de la Mer du Nord à Santa Monica, elle évoque ses souvenirs au travers de son œuvre et de ses rencontres…

“Si on ouvrait les gens, on trouverait des paysages. moi si on m’ouvrait, on trouverait des plages.” C’est par cette jolie phrase qu’Agnès Varda débute son film. Pour ses 80 ans, cette grande dame du cinéma revient, au propre comme au figuré, sur les grandes plages de sa vie. Enfant à Knokke-le Zoute, adolescente à Sète, mère à Santa Monica elle est désormais veuve à Noirmoutier. A reculons, elle nous fait partager ses souvenirs de famille, son œuvre et sa passion pour l’homme de sa vie, Jacques Demy.

La vie d’Agnès Varda est en tout point insolite, et le hasard n’y est pas pour grand chose. Des idées plein la tête, curieuse de tout, elle a su se donner les moyens de réaliser toutes ses envies. Adolescente, elle vend quelques affaires pour se payer un billet pour la Corse où elle se fait embaucher par des pêcheurs. A 26 ans elle réalise son premier long métrage sans avoir été l’assistante de quiconque, puis part ensuite pour la Chine afin d’y photographier les premiers balbutiements de la révolution culturelle. Tout cela avant 1960, autant dire que c’est tout à fait exceptionnel, surtout pour une femme.

Agnès Varda a toujours eu l’instinct d’être là où il fallait, sa vie est une multitudes de rencontres passionnantes : Jean Vilar, Jim Morrison, elle est l’intime des plus grands artistes de ce siècle. C’est aussi un femme amoureuse, sa vie avec Jacques Demy fut pour elle une immense source d’inspiration. Nombreux sont ses films qu'elle lui a consacrés : “Les demoiselles ont eu 25 ans”, “Les veuves de Noirmoutier” et surtout le sublime “Jacquot de Nantes” qui retrace sa vie, film d’autant plus émouvant qu’il fut tourné alors qu’il était mourant.

Le grand talent d’Agnès Varda, est de savoir raconter les histoires, même les plus anodines, et cela de façon totalement captivante. Par succession de petits détails truculents, d’images et d’anecdotes, elle construit des œuvres réfléchies pleines d’émotion et de fantaisie. Alors quand elle décide de raconter sa vie, c’est l’apothéose ! “Les Plages d’Agnès” est un pur moment de bonheur. Tel un patchwork, elle filme les lieux où elle a vécu, puis les agrémente d’extraits de ses films aussi bien privés que publics, le tout souligné de quelques performances originales telles que le moment où elle navigue seule sur la Seine avec un petit bateau de pêche.

“Les plages d’Agnès” ne peut que réjouir tout un chacun et vous donnera envie, j’en suis sûre, de découvrir ou redécouvrir l’œuvre méconnue de cette grande dame. A voir absolument !

Gaëlle BouchéEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire