Parce qu'on en a jamais assez !

PETITES MISERES

Petits arrangements avec la justice.

Dupontel, huissier de justice, s'organise de petits détournements de meubles anciens, à l'aide d'un ami, dépensier pathologique, qu'il saisie par ailleurs régulièrement. Sa femme (Marie Trintignant)...

Même les implacables huissiers ne peuvent être totalement blindés. Confrontés en permanence au désespoir ou à la mauvaise fois, Boon, nous montre un personnage devenu insensible et peu scrupuleux, auquel les égarements volontaires de sa femme et l'émotivité du policier qui lui est attitré vont redonner, si ce n'est le goût de la vie, tout au moins une certaine sensibilité.

Le ton singulier du film fait beaucoup au charme qui se dégage de cette chronique socialo-parfois-musicale, et malgré quelques longueurs on s'attache peu à peu aux personnages. Une semi-réussite habitée une fois de plus par un Dupontel perturbé et effrayant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire