Parce qu'on en a jamais assez !

LE PETIT MONDE DE CHARLOTTE

Un film de Gary Winick

Un rien moins universel que Babe

Alors que son père s'apprête à tuer un cochon plus frêle que les autres, Fern décide de s'occuper de celui-ci. Elle recueille ainsi Wilbur, qui en grandissant est installé dans la grange du voisin, peuplée d'autres animaux. Une étrange amitié naît alors entre le cochon et une araignée prénommée Charlotte...

Les français n'avaient déjà pas plébiscité Babe, alors qu'en sera-t-il de ce "petit monde de Charlotte", adapté d'un best seller pour enfant de EB White peu connu en France. Le film revêt, il est vrai, un certain charme. Les génériques de début comme de fin, en dessin animé, sont magnifiques, comme l'est la campagne verdoyante dépeinte dans le film. Les trucages sont quasi invisibles, donnant à l'ensemble une crédibilité évidente aux yeux des plus petits, qui seront loin d'être effrayés par une araignée à la voix douce et aux traits humanisés.

Avec en point de mire une mort potentielle, menace d'une transformation en charcuterie, le film est une histoire d'amitié et de dépassement de la différence. Un peu répétitive, elle finira certainement par lasser les plus grands, mais devrait toucher les petits, sensibles aux douces rondeurs du cochon, à la bêêêêtise des moutons ou au caractère peureux d'un cheval qui tourne facilement de l'oeil. Un film charmant qui malheureusement manque un peu de rythme et se base sur des actions qui dans le vrai monde n'auraient que bien peu d'impact.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire