Bannière Festival Lumière 2021

LA PART ANIMALE

Un film de Sébastien Jaudeau

Un film à part

Etienne vient d'arriver en Ardèche avec sa femme et son fils. Il est embauché dans un élevage ultramoderne de dindons. Son patron Chaumier ainsi que son nouveau travail vont le changer...

Premier long métrage pour Sébastien Jaudeau qui adapte ici le roman d'Yves Bichet. L'histoire dérange et Sébastien Jaudeau parvient très bien à nous faire resentir ce malaise. Il réussit parfaitement à nous dévoiler des personnalités déroutantes sans que le spéctateur s'attarde trop sur leurs histoires graveleuses.

Au niveau de la forme du film, le réalisateur mêle des séquences qui ont une dimension pratiquement documentaire à de la fiction. On a peut être parfois l'impression de se trouver devant une publicité pour Volvic mais deux minutes après on est sans voix devant des scènes insolites. Très souvent le réalisateur décale le son et l'image pour accentuer cet effet insolite.

De plus, le casting est assez impressionnant: On soulignera les performances de Niels Arestrup très convainquant en pervers-pas-si-méchant-que-ça-mais-pervers-quand-même ainsi que celles d'Anne Alvaro dont la présence au cinéma est trop rare, de Rachida Brakni et Sava Lolov.

Laëtitia LangueEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire