Banniere_Festival_Lumiere_2020

OSMOSIS JONES

Un film de Bobby Farrelly

Mixture indigeste

Bill Murray, gardien de zoo de son état, sorte de primate humain, aux manières douteuses, décide, contre l'avis de sa fille, de manger l'œuf qui faisait partie de son panier repas, pourtant tombé à terre lors d'une âpre bataille avec un glouton chimpanzé… Les gentils globules blancs parviendront-ils à vaincre le méchant virus qui commence à se propager ?

Le nouveau film des frères Farrelly (Mary à tout prix) est toujours dans les tons pipi-caca, chers à leurs auteurs. Cependant, d'une idée intéressante qu'était la personnification de intérieur du corps humain comme ville autonome gérée par des globules blancs et autres élus du peuple, les frères tirent à la fois le meilleur comme le pire.

Le meilleur se trouve notamment au travers de la peinture du maire de la ville, soucieux de sa seule réélection, dont le jargon politicard est assez savoureux, surtout vers le début du film. Il répond aux journalistes, concernant les plaintes de différents habitants de la ville-corps, dont les cheveux, qui, l'âge venant commencent à tomber, et donc à perdre leur emploi, par des arguments aussi imparables qu'électoralistes. Pour les cheveux la solution sera : la création de postes dans le dos !

Pour le pire, c'est plutôt du coté des scènes filmées qu'il faut regarder, le pauvre Bill Murray (génial interprète d' " Un Jour Sans Fin ") n'en finissant pas de gémir, de cracher, roter, péter… et ce, devant le regard compatissant de sa fille. Bref, une déception à la hauteur de l'attente, qui devrait vite être oubliée, avec l'arrivée en janvier de Shallow Hal, le nouveau film des Farrelly, auréolé d'un petit succès US.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire