Parce qu'on en a jamais assez !

NUMÉRO QUATRE

Un film de D.J. Caruso

A la poursuite de Superman !

Trois personnes sont déjà mortes. Qui sera la quatrième ? John Smith, surprenant jeune adolescent poursuivi par ses adversaires qui veulent le supprimer ? Modifiant constamment son identité et son lieu de vie, il est encadré par Henri qui prend soit de lui. Cachant son passé à ses nouveaux amis, John se découvre des pouvoirs inattendus, difficiles à dissimuler. Tombant amoureux dans sa nouvelle ville et vie, il perçoit peu à peu son destin. Va t il éveiller des soupçons et échapper à ses ennemis ?

Initié par la mouvance des adaptations de livres fantastiques et sans doute par l’attrait financier, le scénario est calibré comme un véritable produit marketing. D.J Caruso, habitué des séries télévisées et dernièrement réalisateur de « L’œil du mal » ainsi que « Paranoiak », nous concocte ici un film de science fiction divertissant. James Frey et Jobie Hughes sont les auteurs du roman voué à être une réussite. Telle une recette de cuisine, D.J Caruso peaufine son récit avec des acteurs connus dans les séries ou films à succès. On remarquera parmi eux : Dianna Argon vue dans les séries « Heroes » et « Glee », Kevin Durand jouant dans « Lost, les disparus », ainsi que Timothy Olphant aperçu dans « Scream 2 » et les séries « Justied » et «Deadwood ».

Au final, l'adaptation s'avère formatée et sans originalité, bourrée de clichés, à la manière d'un « Superman » avec son nouvel orphelin d’une autre planète, poursuivi par des méchants. Mais en dépit de certains temps morts et de passages plutôt mièvres, et si le tout manque de subtilité, ce film reste un divertissement pour ado. Les amourettes lycéennes candides et végétatives prêtent à rire. La vision des extraterrestres Mogadoriens, êtres hostiles et dangereux vêtus de longs manteaux façon « Matrix » se mouvant en voitures noires relève d'une trame superficielle et quelque peu dépassée. Malheureusement, le rythme du film s’active seulement dans sa partie finale où l’on découvre enfin les scènes d’action tant promises dans la bande annonce, assistées par des effets spéciaux réussis. Mais au final, le spectateur sera loin d'être satisfait, pour cause de manque de dynamisme et de créativité.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire