Bagniere comedies_confinement-04

NOS PLUS BELLES VACANCES

Mon père ce héros

Claude, un juif d’Algérie, vit en France aux cotés d’Isabelle et de leurs deux enfants depuis quelques années. Durant l’été 1976, Isabelle ayant surpris son mari dans les bras d’une autre femme, elle décide de la destination des vacances dans sa région natale, la Bretagne, pour redonner à leur couple un élan. Au village de Rocher Abraham, la famille est rejointe par deux couples d’amis : Bernard et Bernadette, Jacky et Marie- France. Dans le petit village, leur arrivée est remarquée, et l’adaptation et la cohabitation avec les autochtones sera rude. Les relations de nos vacanciers vont évoluer, tout comme leurs enfants qui découvrent des moments de la vie inoubliables...

La mise en place de l’histoire est lente, le film s’installe peu à peu, Philippe Lellouche nous livrant un film chaleureux et sincère, sous forme de comédie. Le film, qui joue sur le coté authentique de la Bretagne, aborde la question des relations humaines, entre partage et échange. Décrivant des vacances à la ferme, émouvantes telles un film d’enfance plein de souvenirs, l'auteur nous berce tendrement, en évoquant l’univers et l’ambiance des films de Jean Becker ou des livres de Marcel Pagnol.

Cependant quelques maladresses de premier film sont belles et bien présentes, même si Philippe Lellouche s’est entouré d’acteurs confirmés pour son film. La caricature de certains bretons pourra laisser une partie du public attristé. Et les préoccupations des adultes prenant le dessus sur les vacances reposantes, on retombera rapidement dans les stéréotypes sur les paysans. On regrettera aussi que le film penche vers le sempiternel « mon père ce héros », une approche qui dénote, dans une histoire où d’autres sujets sont abordés trop succinctement. Le film de Philippe Lellouche se veut cependant un film sur la complicité de couple où chacun pourra projeter sa propre histoire.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire