Parce qu'on en a jamais assez !

NOS PATRIOTES

Un film de Gabriel Le Bomin

Un film humain et sincère

Nous sommes en 1940, l'armée française vient d'être défaite par la Wehrmacht. Addi Bâ, jeune tirailleur sénégalais parvient à s'évader d'une geôle allemande avant d'aller se cacher dans les Vosges. Là, il est aidé par des villageois pour obtenir de faux papiers. Il entre finalement en résistance aux côtés de ceux qui veulent agir contre l'occupant, fondant ainsi le maquis de la Délivrance, le premier de la région...

Librement adapté du roman de Tierno Monénembo, Le Terroriste noir, "Nos patriotes" est un film assez ambivalent. D'un côté, l'histoire qui nous est racontée est particulièrement riche, et d'autant plus fascinante qu'Addi Bâ est un personnage réel. Le genre de destin que seule l'Histoire avec un grand H peut provoquer. D'un autre côté, il s'agit là d'un énième film sur la Seconde guerre mondiale et l'occupation allemande, une diégèse si souvent utilisée qu'elle en est presque devenue banale.

Mais au-delà de la guerre, Gabriel Le Bomin a également voulu évoquer le racisme, particulièrement virulent à cette époque. Un racisme d'autant plus choquant qu'Addi Bâ s'est battu dans l’armée, et continue de se battre dans la résistance, pour la France, un pays qu'il considère comme le sien malgré le rejet et la méfiance manifestés par de nombreux locaux à son égard. Une injustice qui s'impose au spectateur et que Marc Zinga parvient à nous faire ressentir à travers la colère et les doutes de son personnage. Car "Nos patriotes" est avant tout un film humain qui nous entraîne, malgré quelques problèmes de rythme, dans une aventure touchante, mêlant plusieurs épisodes particulièrement sombres de notre Histoire. Alexandra Lamy est, elle aussi, très convaincante dans son rôle d'institutrice révoltée par la situation, tout comme Pierre Deladonchamps, simple employé de préfecture devenu, un peu malgré lui, le meneur d'une rébellion armée.

Mais celle qui rayonne le plus à l'écran, c'est sans doute Louane Emera qui fait son grand retour au cinéma trois ans après l'immense succès public et critique que fut "La famille Bélier". La jeune femme nous offre une très bonne prestation, confirmant que son César du Meilleur espoir féminin obtenu en 2015 était tout à fait mérité. Il faut dire que son personnage est sans doute le plus intense du film. Elle incarne Marie, une jeune résistante idéaliste ne semblant jamais douter de la nécessité et de la légitimité de son combat.

Certes, "Nos patriotes" comporte de nombreux défauts – comme le rôle de figurant qui est laissé aux Allemands ou encore le manque de prise de risque du point de vue de la mise en scène – et ne devrait pas marquer l'Histoire du cinéma, mais au final, il s'agit d'une œuvre sincère pleine de bonnes intentions, et c'est bien là l'essentiel.

Adrien VerotEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire