Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

NO ET MOI

Un film de Zabou Breitman

Changeons le monde !

Lou est une jeune adolescente surdouée. Elle réalise un exposé sur la vie d’une jeune SDF qui se prénomme No (diminutif de Nora). La mère de Lou, déprimée, se noie dans les tranquillisants pour apaiser son chagrin lié à la perte d’un nouveau né. Au fur et à mesure de ses interviews dans un café, Lou s’attache à No. L’alibi de l’exposé est prétexte pour qu’elles soient ensemble. Lou veut à tout prix sortir No de la rue. En l’hébergeant dans sa famille, une nouvelle vie commence...

Tiré du roman de Delphine de Vigan, le nouveau film de Zabou Breitman (« Se souvenir des belles choses ») nous charme par la qualité de son adaptation. Les personnages sont à la fois touchants et poignants de part leurs manques d’affection qui se cherchent au travers du récit. La confrontation des deux mondes, celui de l'adolescente et celui de la rue, est saisissante. Et la volonté de Lou de changer la société ne laissera pas le public indifférent. D'ailleurs, le spectateur lui même s’attachera sûrement à No pour tenter de l’aider.

Peu à peu, la peinture de la dure vie de SDF et de la déshumanisation s'estompent quelque peu pour laisser place à l’espoir et à la mélancolie. Cette nouvelle vie où les deux êtres vivrons pleinement leurs adolescences et retrouverons l’envie de vivre à pleines dents le moment présent, font le cœur du film. Traitant ainsi d'une renaissance et de l’espérance d’un avenir moins sombre, ce récit audacieux laissera au spectateur quelques marques et peut-être l'espoir de réduire l’individualisme et de changer le monde.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire