Parce qu'on en a jamais assez !

MUNICIPALE

Un film de Thomas Paulot

Un OVNI politico-filmique

Lors des élections municipales de 2020, les habitants de Revin, dans les Ardennes, vont avoir le choix entre cinq listes. Et peut-être une sixième emmenée par le comédien Laurent Papot dans le cadre d’une expérience cinématographique ancrée dans le réel…

Municipale film movie documentaire documentary movie

Le projet de départ est assez fou et ambitieux : engager un comédien et le lancer dans un combat politique local, d’abord sans équipe ni idées préconçues, et voir si cette expérience peut vraiment faire émerger un programme crédible et rassembleur.

Entre improvisation, écriture en direct et captation documentaire, "Municipale" est un projet filmique hors du commun dont le contenu ne cesse de surprendre. Ce n’est pas vraiment un docu-fiction mais plutôt une façon jusqu’au-boutiste de nous rappeler que la présence même d’une caméra change tout et qu’un documentaire n’est jamais le reflet d’une réalité pure, même s’il n’y a pas de volonté d’intervenir sur le cours des choses. La démarche est donc volontairement inverse : comment la présence d’une équipe de cinéma peut-elle s’intégrer au réel et le bouleverser ?

Les créateurs du film et le comédien Laurent Papot (que l’on a pu voir par exemple dans "Pour le réconfort") officient donc à la fois comme scénaristes et comme directeurs de campagne et auteurs de discours, avec le processus montré de façon transparente au début puis dans plusieurs autres séquences. Si l’on sent l’amateurisme politique chez Papot (qui se demande explicitement ce qu’il vient faire dans cette galère et qui est terriblement maladroit au départ !), on le voit s’affiner et s’affirmer, construisant progressivement un « personnage » crédible au point de glisser petit à petit vers un réel engagement, que l’on devine sincère, le comédien se prenant d’affection pour cette ville ardennaise et ses habitants (dont il ne connaissait presque rien en arrivant sur place tel un politicien parachuté depuis la capitale).

"Municipale" se mue alors en une utopie politique et sociale, pleine d’espoir, avec un projet capable de redonner un peu de luminosité dans un contexte de désarroi électoral généralisé. Humaniste jusqu’au bout des ongles, le film provoque un brassage qui se poursuit symboliquement dans les quelques scènes de parties de cartes – ça mélange et ça se mélange, dans une convivialité enthousiasmante !

Ça et là, une véritable sagesse populaire produit des répliques savoureuses à méditer : « La fiction, parfois, fait plus réfléchir » ; « Il n'y a rien de pire que des graines qui poussent et qui ramassent la gelée » ; ou encore cet enfant qui demande « ça sert à quoi de faire ça ? » et à qui Papot répond « Je sais pas ».

Si le montage pèche parfois de par sa structure et son rythme, et si le film n’est pas toujours à la hauteur de ses ambitions d’un point de vue formel, "Municipale" est une œuvre déstabilisante et captivante qui donne envie de s’engager dans un collectif altruiste !

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire