Bannière Festival de Berlin - Berlinale 2020

MUD

Un film de Jeff Nichols

Désillusion adolescente

Ellis et Neckbone, deux adolescents, découvrent un petit bateau, échoué dans un arbre, certainement après une tempête, sur une petite île au milieu du Mississipi. Alors qu’ils voulaient en faire leur repère, ils découvrent qu’il est habité par un homme, Mud. Accusé (à tort ?) d’avoir tuer un homme, il cherche à fuir et va solliciter l’aide des deux gamins pour réparer cette embarcation de fortune et récupérer le cœur de sa douce, qu’il avait laissée sans nouvelle pendant sa fuite…

Sur fond d’histoire d’amitié entre un jeune garçon et un marginal, le film montre avec finesse la période de l’adolescence où la crédulité et la naïveté laissent place à la désillusion et la déception envers la nature humaine. Avec tendresse et délicatesse, le réalisateur dépeint la phase où l’enfant idéalise les adultes et leur donne une confiance quasi aveugle, avant d’être déçu et en colère face aux mensonges, aux manipulations et à l’hypocrisie dont il devient le témoin conscient.
C’est exactement là que réside la force du film. Jeff Nichols (réalisateur) démontre une nouvelle fois son talent pour filmer la psychologie torturée de ses personnages (comme il l’avait fait dans « Take shelter », avec son personnage psychotique, obnubilé par la fin du monde).

Pour interpréter ses jeunes personnages, il a choisi deux adolescents encore inconnus, Tye Sheridan (vu dans le rôle d’un des fils de Brad Pitt dans « Tree of life », de Terence Malick) et Jacob Lofland, qui n’a jamais joué auparavant, et a confié le rôle principal à Matthew McConaughey. L’acteur texan, qui a fait son retour dans des films indépendants comme « La Défense Lincoln », « Paperboy », « Killer Joe », après une longue série de comédies romantiques toutes aussi désastreuses les unes que les autres (« Playboy à saisir », « L’Amour de l’or », « Comment se faire larguer en 10 leçons », « Hantés par ses ex »), offre une très belle performance dans ce rôle de vieux loup solitaire blessé, magnifié par le décor naturel de l’île où se déroule l’histoire.

Sans trop en dire, « Mud » est une très belle histoire sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, avec ses désillusions et déceptions, et globalement sur la vie et la nature humaine.

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire