Banniere_Festival_Lumiere_2020

MONSTER HOUSE

Un film de Gil Kenan

Pour les petits

Dans un quartier pavillonnaire d’une banlieue chic américaine des enfants s’amusent à faire du vélo, jouer au ballon, courir. Mais chacun sait bien qu’il ne faut en aucun cas s’aventurer sur la pelouse d’un vieil homme, qui terrorise tout contrevenant…

Après avoir produit le fleuron de la guimauve de Noël intitulé "Le pôle express", Robert Zemekis remet le couvert avec un nouveau dessin animé en 3D. Son "Monster House" dont le principe de base est simple - une maison avale tout ce qui passe dans son jardin - semblait initialement viser à la fois petits et grands en jouant cette fois-ci à la fois sur une certaine peur et sur des codes chers aux enfants américains: Halloween, ses déguisements et ses bombons, les baby sitters à la limite du freak. Mais passées quelques minutes et la découverte des pouvoirs de cette maison, suite à la disparition du vieillard de propriétaire, on n'espère plus y trouver grand chose hormis de belles images.

Passée une plaisanterie salace sur le thème "elle" (mais qui donc?) a "aspiré" le copain de la baby sitter, les plus âgés n'y trouveront pas leur compte. Reste que les plus petits apprécieront une histoire de fantômes emballée dans un scénario aux rebondissements multiples, que la qualité de l'animation sert à merveille dans ses coloris sombres comme dans ses mouvements de caméra impressionnants (voire la scène dans la carrière). Un dessin animé politiquement plus que correct, qui aurait gagné à un peu de dérapage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire